leral.net | S'informer en temps réel

Idrissa Seck raille Macky Sall sur le dialogue : «Comprendre enfin après 4 ans d’exercice du pouvoir ses limites est un mérite…»


Rédigé par leral.net le Samedi 28 Mai 2016 à 17:53 | | 19 commentaire(s)|

Le leader de Rewmi a négativement apprécié les titres à la Une des journaux indiquant qu’il «aurait boudé» l’appel au dialogue lancé par Macky Sall pour ce samedi.
Selon lui, c’est juste que les points du dialogue ainsi que les modalités ne sont pas «à son goût». Il a par ailleurs félicité le Chef de l’Etat pour cet appel même s’il est tardif.
«Personne ne peut refuser de dialoguer et je voudrais remercier et féliciter le Président Macky Sall de l’avoir compris et d’avoir pris même tardivement, l’initiative» raillera t-il.
«Comprendre enfin après 4 ans d’exercice du pouvoir ses limites est un mérite. Comprendre enfin que la charge du Sénégal est trop lourde pour ses épaules est un mérite. Même si c’est tardif. Comprendre enfin que le Sénégal compte d’autres fils en dehors même de la sphère politique capable de le servir même avec désintéressement c’est un mérite. Et tous ces mérites méritent d’être salués» poursuivra t-il.
En revanche dira Idrissa Seck, le dialogue ne doit pas être un dialogue de circonstance ou de manipulation politicienne. «Il ne doit pas se faire dans l’empressement».
Il demande la lettre d’invitation reçue à l’adresse de Rewmi. Examinant la lettre signée de Macky Sall, Idrissa Seck dira qu’il «ne sait pas à qui elle est adressée, puisque il n’y a pas de destinataire».
«Elle aurait pu être adressée à n’importe quel compatriote qui se trouverait dans les locaux de Rewmi, et ceux qui l’ont remise à notre administration ont dit qu’ils ne connaissaient pas notre siège».
C’est une déclaration, si elle est vérifiée dira l’ancien Premier ministre de Me Wade, qui est d’une extrême gravité. «Cela veut dire que le Président de la République, patron du ministre de l’intérieur ne connait pas l’adresse des organisations privées légalement constituées sous sa juridiction».
Examinant toujours la lettre, Idrissa Seck révélera aussi que la concertation portera principalement sur la mise en œuvre de la réforme constitutionnelle adoptée par le peuple le 20 Mars. Et sur d’autres questions d’intérêt national. «Ce niveau d’imprécision et de non préparation est révélateur de tout ce que j’ai toujours dénoncé, c’est la preuve de l’incompétence de l’équipe actuelle !».







Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image