leral.net | S'informer en temps réel

Idrissa Seck, un cheveu dans la soupe des ambitions

Le mouvement spontané du 23 juin a surpris aussi bien le pouvoir que l'opposition. Mais elle a offert plusieurs grilles de lecture. C’est une opposition consciente de la fragilité du pouvoir qui se positionne pour abréger le règne de Wade. C’est aussi un pouvoir qui se rebiffe pour sortir d’une torpeur longtemps encadrée par une insouciance face aux difficultés des sénégalais. Les démonstrations de force de parts et d’autres révèlent un enjeu de taille : l’après Wade.


Rédigé par leral.net le Lundi 25 Juillet 2011 à 09:04 | | 2 commentaire(s)|

Idrissa Seck, un cheveu dans la soupe des ambitions
Du côté de l’opposition, on cherche à prolonger l’aubaine du 23 juin. La création du mouvement M23 en collaboration avec des membres de la société civile est une façon voilée de régler une question politique aux moyens de pression. Le départ rapide de Wade est une priorité pour certains leaders de l’opposition. Ils pensent avoir suffisamment travaillé pour prétendre le suppléer dès la prochaine joute électorale. Mais une donnée politique s’est signalée dans cet imbroglio : Idrissa Seck. Sa participation à la manifestation du 23 juillet a chamboulé les plans. Il est venu comme un cheveu dans la soupe des ambitions. La stratégie visant à l’isoler et à lui coller l’étiquette d’un sourd face aux appels du peuple n’a pas prospéré. Il est venu et a été bien visible, de même que ses partisans. La machine de la propagande et de la récupération n’a pas fonctionné comme prévu chez certains leaders de Benno même si Macky Sall a réussi à mettre son tube alors que la musique de y en a marre clôturait toutes les allocutions. Sans oublier le fait que Niasse et Tanor aient déversé dans la foule tee shirt et effigies alors que le mot d’ordre était autre.

En réalité au sein du mouvement M23, les ambitions politiques s’entrechoquent et font obstacle à une prise en charge correcte des questions de principe. Les huées des partisans de Macky Sall destinées à Idrissa Seck, en dehors de trahir l’exigence d’unité contre un régime dangereux, appellent à une lecture politique sans complaisance. C’est un baromètre suffisamment révélateur de l’état de stress que provoque la présence de Idrissa Seck. Et pourtant si quelqu’un devait être extirpé du podium et livré à la vindicte populaire au nom des principes défendus, c’est bien Macky Sall. N’est-ce pas lui qui défendait Karim Wade au moment où la lutte contre la dévolution monarchique du pouvoir avait été engagée par Idrissa SECK. « Ce n’est pas parce qu’il est de teint clair qu’il n’est pas sénégalais. C’est Karim Meissa Wade, il s’appelle, fils de son père. Pourquoi il n’aurait pas droit à assumer une fonction publique au Sénégal ? » Disait-il, en juillet 2006, dans un entretien accordé à la chaîne de télévision Télésud. N’est-ce pas Macky Sall qui s’était attaqué à feu Mamadou Dia qui avait osé décrier le projet de dévolution monarchique du pouvoir. « Le Sénégal de 2006 n’est pas celui de 1960 » lui rétorquait-il.

Il est évident que l’après Wade se joue déjà. Quand certains préfèrent s’agripper à une dynamique espérant en tirer un gain politique, Idrissa Seck a préféré continuer sa voie tout en défendant des principes immuables qui ont fini par constituer la plateforme noble du M23. La bataille sera rude. Cependant, elle n’empêchera pas la vérité de suinter pour livrer une meilleure lecture aux sénégalais.

Aissatou Kane Ndour, Assistante de direction

Aissatoukanendour@yahoo.fr



1.Posté par Malick le 25/07/2011 09:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci beaucoup Aissatou. Un texte véridique. Macky ne devait pas jouer à ce jeu. Il doit être le dernier à parler. iDRISSA sECK les empêche de dormir.

2.Posté par ben le 25/07/2011 09:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ne te décourage surtout pas .Dieu est avec les endurants et avec ceux ki se st trés tot levé .Idi né pas légal de Macky .macky est le produit d'idi ensuite il l8 trahi croyant k wade allé lui donné le pouvoir : ki a lu les fameux ..........de l'IGE ,ki avait prédi k la page d'idi est fini en procedant a la "desseckysation" etc.Oh Comme Dieu est juste l'arroseur arrosé Dieu n'aime pas les traitre Macky a trahi Idi et Dieu lui a rendu la justice ..........vive IDI dieu est avec toi le chemin a été trés long mais on y est presque arrivé par la grace de Dieu et la volonté des sénégalais vous serrez la 4iem président de la républik du senegal .

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image