leral.net | S'informer en temps réel

Idrissa Seck, un intermittent du spectacle qui ne fait plus rire personne. Enfin… !

Débat sans fin. Le landerneau politique national nous révèle de jour en jour, des postures peu dignes de ses acteurs et curieusement les plus marquants. Ces vendeurs d’illusions, à l’image d’Idrissa Seck, considèrent le Sénégal comme une marchandise et tous les moyens sont bons pour pousser la diversion hors des limites de la norme.


Rédigé par leral.net le Lundi 19 Mai 2014 à 08:29 | | 7 commentaire(s)|

Idrissa Seck, un intermittent du spectacle qui ne fait plus rire personne. Enfin… !
Sa stratégie est connue : Verser dans l’agitation stérile et dans de vulgaires attaques contre le Président Macky Sall pour se confectionner une nouvelle virginité politique.

Idrissa Seck, puisque c’est de lui que nous voulons parler, plus que déçu de n’avoir été le 4e Président de la République du Sénégal, claironne partout dans la presse, que le pays se porte mal, et même très mal. Il parle d’incompétence du Président Macky Sall et de son gouvernement pour conduire les réformes nécessaires afin de porter le Sénégal vers la croissance économique et le développement.

Ses dires n’accrochent personne, car son argumentaire est d’une pauvreté affligeante, et surtout montre à quel point, lui, Idrissa Seck, est déconnecté du vrai Sénégal. Celui- là même qui est déjà sur orbite, progresse et se dirige inexorablement vers l’émergence grâce à la vision du Président Macky Sall. Sans doute, ceci est la conséquence de son absence prolongée du pays au profit des « salons » douillets et feutrés de l’hôtel Saint James à Paris.

Le peuple est conscient d’une part que remettre un pays en place, pillé pendant 12 ans, ne peut se faire en deux ans. C’est pourquoi, Il salue les efforts entrepris par le gouvernement et apprécie les acquis déjà obtenus comme le programme décennal de lutte contre les inondations, la baisse des coûts du loyer, la baisse de l’impôt sur les salaires, la réforme du code général des impôts, l’instauration d’une Bourse de Sécurité Familiale, la Couverture Maladie Universelle, la création de structures de financement de l’économie le Fonsis, le Fongip, la Bnde……. D’autre part, trépigne d’impatience de compter d’autres gains sociaux.

Idrissa Seck est ainsi pris à son propre jeu car les sénégalais sont convaincus de son manque total de sérieux. Parce qu’en plus d’être un parvenu, un arriviste, un brasseur d’air qui n’aura jamais aussi bien porté son surnom de Ngorsi, il détient le plus désastreux bilan qu’un 1er ministre du Sénégal n’ait obtenu. Donc son combat est désespéré. Et perdu d’avance. Ce n’est qu’un combat de l’inutile.

Aussi, a-t-il oublié déjà que l’histoire récente du Sénégal montre qu’il a été rejeté, vomi même par les Sénégalais, qui ne lui ont pas pardonné ses combines, ses deals avec Wade, ses nombreuses élucubrations sur l’affaire des chantiers de Thiès. Le PDR, comprenez Président De Rewmi ou Protocole De Rebeuss, est une catastrophe… ! Idrissa Seck peut adopter toutes les postures sauf celle de donneur de leçons. Sa tortuosité lui enlève toute crédibilité. Alors qu’il fasse des critiques nihilistes à l’endroit de l’action gouvernementale et sans preuves, c’est faire injure au peuple sénégalais, qui regorge d’Hommes de grande compétence, de patriotes sincères, d’intellectuels de très haut niveau, d’experts bien formés. Ce n’est pas qu’irresponsable. C’est même une indignité de la part d’un ancien chef du gouvernement.

Certains disent qu’il est un orateur doué et un fin tacticien. Anecdotique ! Ne sait- il pas seulement qu’allumer des contre-feux communicationnels, ne suffiront pas à détourner le Président Macky Sall et son gouvernement de leurs vraies priorités que sont l’emploi des jeunes, la santé, l’énergie, le panier de la ménagère ?

Le Président Macky Sall, qu'on soit en accord ou non avec ses objectifs politiques, on ne peut qu'admirer ses qualités de travailleur, son intégrité, son honnêteté et son courage. La grande majorité du peuple sénégalais, partage et soutient totalement ses politiques, de même que la démarche inclusive et les solutions préconisées par son gouvernement.

Le Sénégal a besoin d’Hommes pour qui l’honneur est la vertu cardinale, Idrissa Seck n’en fait pas partie. Le président Macky Sall, lui oui, car il a le sens élevé de la République et aussi de ses charges de chef de l’Etat.
Idrissa Seck est aux abois. II doit se persuader qu’il ne peut (re) trouver grâce aux yeux des sénégalais qui accordent toujours leur confiance à Macky Sall. L’espoir qu’a suscité sa victoire est et demeure encore vivace dans le cœur et dans l’esprit de ceux qui l’ont élu.
Le peuple garde tous ses sens en éveil.

badaraniangjunior@gmail.com

Cliquez ici pour Télécharger la barre d’outils Leral - Restez connecté et bien plus encore






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image