leral.net | S'informer en temps réel

Il cède le volant à une dame, celle-ci fonce sur des jeunes faisant du thé avant de s'encastrer dans un mur : Un mois ferme pour le mécanicien

Le mécanicien Limamou Sylla a été attrait à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar, hier, pour abandon de véhicule à un tiers non-titulaire de permis de conduire. Entendu, le prévenu a nié avoir abandonné le véhicule à une dame. Il a soutenu que cette dernière faisait de l'auto-stop, les véhicules se faisant rares après la fête de la Tabaski.


Rédigé par leral.net le Mardi 6 Octobre 2015 à 10:04 | | 1 commentaire(s)|

Il cède le volant à une dame, celle-ci fonce sur des jeunes faisant du thé avant de s'encastrer dans un mur : Un mois ferme pour le mécanicien
Pour sa défense, Le Populaire renseigne que Limamou Sylla a précisé que c'est une fausse manœuvre du véhicule qui a fait que la voiture s'est dirigée vers des jeunes qui étaient autour du thé causant des dégâts. La police, s'étant dépêchée sur les lieux, n'y a pas trouvé le mis en cause. Ce dernier a tout endossé, indiquant que la dame lui était inconnue car étant juste une auto-stoppeuse.

Aux affirmations de l'un des assesseurs faisant savoir que la dame qui était au volant n'était autre que sa femme à qui il apprenait à conduire, Limamou Sylla s'est inscrit en faux. D'après lui, sa femme est actuellement à l'étranger.

Entendu, un témoin du nom de Djiby Bâ a déclaré qu'il faisait du thé dans la rue avec ses amis lorsqu'il a vu une voiture faisant des zigzags se diriger vers eux avec une femme au volant. La voiture est passée sur la théière et les tasses avant de s'encastrer dans un mur. Un autre témoin, Ibrahima Diallo d'emboucher la même trompette. Il a dit avoir vu la voiture conduite par une dame aux environs de 19 heures. Et il a insisté sur le fait qu'au moment du choc, c'était bel et bien une dame qui conduisait.

Face à tous ces témoignages, le procureur a requis l'application de la loi. Quant Me Iba Mar Diop de la défense, il a plaidé pour une application bienveillante de la loi car son client ayant fait un défaut de maîtrise qui ne peut être imputé à la femme qu'il transportait et l'accident n'ayant pas fait de victime.

Le tribunal a finalement reconnu Limamou Sylla coupable avant de le condamner à une peine d'emprisonnement d'un mois ferme.






Hebergeur d'image