leral.net | S'informer en temps réel

Il était une fois, une mallette de 800 millions FCfa...

L’initiative du département du trésor américain ayant abouti à l’identification puis à la mise aux arrêts de quatre ressortissants libano-syriens impliqués dans un réseau de financement du terrorisme au Moyen Orient n’est pas un événement pour les Renseignements du Sénégal.


Rédigé par leral.net le Jeudi 13 Juin 2013 à 10:59 | | 0 commentaire(s)|

Il était une fois, une mallette de 800 millions FCfa...
Dans les années 90, les limiers sénégalais avaient démantelé un réseau au profit du Hezbollah libanais en mettant la main sur près d’un milliard de francs Cfa. Une affaire qui accoucha d’un autre scandale avec le vol d’une partie de la cagnotte. L’affaire naquit avec l’interpellation, au départ de l’aéroport Léopold Sédar Senghor par la Douane, d’un porteur de valises d’origine libano-syrienne, qui, à l’époque, détenait par devers lui un montant estimé à un peu plus de huit cents (800) millions de francs Cfa en devise. L’interrogatoire du mis en cause avait permis de savoir que la cagnotte recueillie auprès de sympathisants dudit organisme extrémiste, résidant au Sénégal, en Sierra Léone, en Guinée et en Côte d’Ivoire, était destinée au Hezbollah libanais pro-iranien. Un scandale lié à l’affaire devait, contre toute attente, éclater au lendemain de la saisie des montants collectés car un nouveau décompte du contenu de la valise révéla une disparition de cent (100) millions de francs Cfa. Une enquête avait d’ailleurs était ouverte. On ignore jusqu’ici les conclusions de la procédure déclenchée, puisqu’à ce jour, aucune personne n’a pu être inquiétée publiquement suite à l’affaire. En tout état de cause, la vigilance doit être de mise au regard des menaces terroristes auxquelles notre pays fait face…






Hebergeur d'image