Leral.net | S'informer en temps réel



Il mange des frites et tout le monde le prend pour un alcoolique !

le 11 Mars 2015 à 07:30 | Lu 849 fois

Il mange des frites et tout le monde le prend pour un alcoolique !
Pour Nick Hess, un britannique de 34 ans, entre manger des frites ou conduire, il faut choisir ! En effet, l'homme devient saoul quand il ingurgite une portion de frites. La cause ? Il souffre d'une maladie extrêmement rare : le syndrome d'auto-brasserie ! 


Pour faire simple, quand Nick mange des aliments qui contiennent de l'amidon ou de la levure, les glucides se transforment en alcool à l'intérieur de son estomac. D'où son ivresse immédiate. Pendant des années, avant de savoir ce qu'il avait, Nick disait avoir "une sensation de malaise après les repas". 

Et son attitude ressemblait parfois étrangement à celle d'un homme bourré, alors que Nick a toujours affirmé à tout le monde qu'il ne boit pas d'alcool. C'est alors que sa femme a commencé à fouiller la maison à la recherche de bouteilles d'alcool. Elle soupçonnait en effet son mari de boire en cachette et de cacher les bouteilles, mais n'a jamais rien trouvé de tel !


C'est en 2011 que tout s'accélère, au volant, Nick percute une voiture venant en sens inverse, il est arrêté pour conduite en état d'ivresse. Heureusement, les dégâts ne seront que matériels. 

Plus tard, il explique à la police avoir bu qu'une seule bière, 12 heures plus tôt ! Sceptique, le policier insiste quand même pour qu'il souffle dans l'alcootest. Et le résultat est sans appel, l'appareil révèle un taux 3 fois supérieur à la limite légale. Pourtant, Nick a dit la vérité. 


"Parfois, ça arrive au bout de quelques jours et des fois ça vient juste d'un coup comme ça sans prévenir, Bam! je suis bourré." A confié Nick au micro de la BBC.

A ce moment là, Nick et sa femme comprennent que quelque chose ne tourne pas rond. Ils se rendent alors à l'hôpital, mais problème, les médecins le considèrent comme alcoolique. Sachant très bien qu'il n'en est rien, Nick persiste et fait tout pour faire entendre qu'il ne boit pas d'alcool !

Alors qu'il effectue une série de tests, le repas servi par l'hôpital est si fort en glucides que son alcoolémie grimpe à 120mg pour 100ml de sang. Concrètement, cela équivaut à boire 7 shots de whisky d'un trait ! 


Désormais, les médecins sont bien obligés d'admettre que NON, Nick n'est pas alcoolique. Le docteur Anup Konodia comprend alors que le problème vient de sa digestion et parvient à diagnostiquer sa maladie. Il s'agit bien du syndrome dit "d'auto-brasserie", c'est à dire que les aliments fermentent dans son estomac et se transforment en alcool ! Notre homme reçoit alors un traitement anti-fongiques et devra suivre un régime alimentaire très strict, et surtout très faible en glucides et en amidon. 


Plus précisément, le patient est victime d'une infection aux Saccharomyces cerevisiae, autrement dit à la levure. Du coup, quand il mange ou boit de l'amidon contenu par exemple dans les frites, les pizzas, les biscottes, les pâtes, le pain ou encore les sodas, le procédé est simple : la levure fermente et transforme les sucres en éthanol. Cela créé donc de l'alcool dans son estomac, un peu comme si le pauvre homme était une barrique de bière vivante !

Sur cette photo, une partie de plats que Nick Hess ne peut plus manger sous peine de les transformer en alcool:

Depuis ces péripéties Nick prend ses médicaments avec soin et continue à suivre son régime alimentaire spécialisé, et sa santé a fini par s'améliorer. Aujourd'hui, il devient accidentellement ivre seulement une ou deux fois par mois en moyenne. 



Il confie aussi être très soulagé que sa femme ne l'ai pas quitté pendant cette période difficile où elle a cru que son mari était alcoolique. Finalement, les deux s'aiment plus que jamais et ressortiront grandis de cette épreuve !


Plus de Télé
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 23:54 Selfie version singe, appréciez!!