leral.net | S'informer en temps réel

Il prend 2 mois ferme, pour avoir « mangé » 1.327.000 francs de la société Suarl

Ce prévenu est plus que jamais dans de sales draps. Et pour cause. Employé dans une société de fer du nom de Suarl, cette dernière l'avait chargé de transporter un montant d'un million trois cent vingt-sept mille (1.327.000) à Ziguinchor. Mais, avant même de quitter Dakar, l'argent avait disparu dans la nature. Néanmoins, le mis en cause s'est défendu, soutenant avoir été victime d'un vol. Son argumentation n'a pas convaincu le tribunal, qui l'a trouvé coupable des faits qui lui sont reprochés, et l’a condamné à 2 mois ferme, tout en préservant les intérêts civils.


Rédigé par leral.net le Mercredi 12 Novembre 2008 à 15:21 | | 0 commentaire(s)|

Mamadou Touré, la quarantaine bien sonnée, est employé à la société de fer, Suarl, depuis 2003. Cinq ans de travail honnêtement accompli, ont conduit la direction à le responsabiliser dans le transport, Ziguinchor-Dakar, d’un montant d'un million trois vingt-sept mille (1.327.000 francs). Mais, la veille du départ pour la capitale du Sud, le sieur Mamadou Touré, dira qu'ayant beaucoup d'enfants, il avait été dans l’obligation de se rendre à son domicile ; et que, c’est dans ce contexte qu’on lui a volé l’argent ; tout en étant dans l’incapacité d’identifier, le/ou les coupables, qui ont emporté la quasi totalité de la somme. Informée, la direction, nullement convaincue par les arguments avancés par l'employé, déposera une plainte contre lui. Suite à cette plainte, Mamadou Touré sera écroué, et déféré au parquet. Il a comparu à la barre du tribunal des flagrants, le 11 courant, afin de s'expliquer sur les circonstances dans lesquelles l'argent a disparu. À l'interrogatoire à la barre, le sieur Oumar Fall, qui représentait ladite société, a tenu à faire le détail des faits. Soutenant que le prévenu devait accomplir une mission en Casamance, en date du 27 octobre dernier. « Comme cela a été très largement développé dans le PV, la direction lui faisait confiance, et personne ne doutait un seul instant qu’il ne puisse pas accomplir cette mission de façon exemplaire. Ses arguments ne nous ont pas convaincu du tout, et la société l'a poursuivi en justice », a déclaré le sieur Oumar Fall. Quant au prévenu lui-même, il est passé aux aveux sans ambages. Reconnaissant avoir effectivement reçu le montant précité ; à charge pour lui d'aller la déposer à Ziguinchor. Toutefois, arguera-t-il, un malheur s'est abattu sur lui. « A la veille de mon départ, des milliers de jeunes sont venus à mon domicile, et après leur départ l'argent a disparu », a confié le prévenu. Mais à la question de savoir s’il avait fait une déclaration de vol, la réponse fut négative. Le représentant du ministère public a requis l'application de la loi. C'est ainsi que son conseil est entré dans l'arène de la défense. Me Nohine Mbodji mettra tout d'abord l'accent sur le nombre d’années passé dans la société Suarl, par l'employé, au moins cinq ans… A joutant que c'est un délinquant primaire. De plus, il s’est engagé à rembourser intégralement le montant « volé », que c'est un père de famille, dont l’épouse vit actuellement seule, avec ses enfants à bas âge. Et de demander au tribunal de lui faire une application bienveillante de la loi. Après en avoir délibéré, le tribunal l'a trouvé coupable des faits qui lui sont reprochés, et l'a condamné à 2 mois ferme, tout en réservant les intérêts civils.

Lassana Sidibé






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image