leral.net | S'informer en temps réel

Il surprend sa femme et son amant dans les toilettes: chaque vendredi il se donnaient rendez-vous…

Chaque vendredi, Oumou et son amant se retrouvent dans les toilettes. Surtout, après le départ de son mari pour la prière du vendredi. Mais ce vendredi – là, ce qui devrait arriver, arriva.


Rédigé par leral.net le Jeudi 28 Octobre 2010 à 23:36 | | 4 commentaire(s)|

Sory, âgé d’une trentaine d’années, est tailleur de profession. Son atelier est contiguë à la famille d’Amadou, époux de Oumou dite Dili. C’est à quelques encablures du marché de Banankabougou, en commune VI du district de Bamako. Depuis l’ouverture de l’atelier fin 2009, Dili rend visite à Sory dans son atelier. Et c’est le coup de foudre entre Sory et Oumou. Mais pour détourner la vigilance des voisins, surtout celle des apprentis- tailleurs, Oumou leur fait croire que Sory est son cousin. Pour matérialiser vraie fause parenté, Oumou n’hésite pas à solliciter Sory pour divers services. Des services que le tailleur lui rendait. Sans hésitation.
Mais vendredi dernier, les habitants de Banankabougou ont compris le sens du cousinage qui existait entre Dili et Sory.
Ce jour –là, Amadou, comme d’habitude, fait ses ablutions. Avant de prendre la direction de la mosquée. Dès que Amadou s’éclipse, Sory prend sa bouilloire et s’engouffre dans les toilettes. Comme pour y faire ses besoins. Oumou profite du calme qui règne dans la cour, prend, elle aussi, une bouilloire et rejoint Sory dans les toilettes. Quelques minutes plus tard, Amadou fait irruption dans la cour. Il ne voit sa femme. Il rentre dans la chambre, Oumou n’est pas là. Il demande à sa fille de 8 ans qui répond : « maman est entrée dans les toilettes depuis que tu est parti à la mosquée… ». Amadou se précipite dans les toilettes. Pendant qu’il tapait sur la porte, Sory, à moitié nu, escalade le mur. Comme un margouillat. Amadou le poursuit en criant : voleur ! Il n’a pu mettre la main sur son voleur. Oumou en profite pour se réfugier chez ses parents. A ce jour, elle n’est pas de retour au domicile conjugal. Le tailleur aussi, n’a plus mis pieds dans son atelier. Il aurait donné consignes à ses apprentis pour quitter l’atelier. Et les machines avec eux. Mais ils butent au niet de Amadou. Pour ce denier, personne ne viendra prendre ces machines à la place de Sory. Selon les témoignages, Amadou était informé de la relation entre son épouse et le tailleur. C’est pourquoi, il a réussi de les démasquer. Aussi, il semble que ce n’était pas la première fois que Sory et Oumou se retrouvaient dans les toilettes. Amour quand tu nous tiens !
Abou Berthé
Canard Déchainé via maliweb.net



1.Posté par Sunugal le 29/10/2010 01:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Thieyyyyyyyy !!! Doyna war li

2.Posté par bourou tane le 29/10/2010 11:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

eupna wa mate na tol lépe niaka khalate bisse pinthe

3.Posté par pisco milan le 29/10/2010 14:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Affaire bou grave.

4.Posté par sow le 02/11/2010 10:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut les satisfaire,sinon, elles n'ont pas honte d'aller le chercher partout,méme au ciel salopes de femmes,ne pensent à faire de l'adultére

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image