leral.net | S'informer en temps réel

Implantation anarchique de panneaux publicitaires à Dakar : Oulèye Diop Sy tire la sonnette d'alarme et interpelle les autorités


Rédigé par leral.net le Mardi 23 Août 2016 à 12:52 | | 1 commentaire(s)|

L'implantation anarchique des panneaux publicitaires dans la capitale sénégalaise n'est pas du goût de la directrice d'Innove Communication.
« Les problèmes de tout le monde sont des problèmes politiques. Et les problèmes politiques sont les problèmes de tout le monde. Cet adage bien connu s’applique à une réalité moins souriante qu’est le visage hideux de Dakar, pollué par une implantation anarchique de panneaux publicitaires. Dakar est « violé ». Dakar est « meurtri ». Dakar est une « poubelle » davantage enlaidie par cette insoutenable légèreté d’acteurs de tout acabit ayant renoncé aux « raisons de vivre » pour des « moyens de vivre ». Cette cacophonie visuelle est un scandale », s’est indignée Oulèye Diop Sy.

Poursuivant, cette dernière trouve que « le temps est dès lors venu de s’attaquer au mal en prenant le taureau par les cornes. Faute de goût, les Dakarois et les hôtes détournent le regard alors qu’ils devaient tous s’émerveiller devant la créativité et les coups d’audace des panneaux si, d’aventure, ils étaient l’œuvre d’hommes et de femmes des divers métiers de la communication ».

« C’est le contraire qui s’offre à nos yeux à longueur d’année. Et pourtant, à l’origine, le panneau publicitaire n’avait qu’une fonction commerciale. Il répondait à un besoin de beauté en prenant sa part d’embellissement du cadre qui l’accueille. Ainsi, le panneau publicitaire était perçu comme « un mobilier urbain » avant d’être un « support de Pub ». "Son rôle essentiel est de participer à rendre la ville belle. Et non de l’enlaidir avec cet inacceptable envahissement", a-t-elle ajouté. Suffisant pour qu'elle interpelle les autorités compétentes : "Dites nous ce qui ce passe, M. le Maire, M. le Préfet, M. le Ministre et M. le Gouverneur, ne vous sentez vous pas concernés ».

"On nous dit que nous sommes dans un pays en pleine émergence et pourtant je constate qu’aucune règle n’est respectée, du moins dans le secteur de la publicité", a-t-elle déploré avant de demander au chef de l'Etat de "prendre du temps pour se pencher sur la situation des régies publicitaires. Car c’est un problème qui impacte toute la population et affecte l’esthétique de la cité, jadis un des fleurons urbains de l’Afrique de l’Ouest". Avant de conclure, Mme Diop de rappeler que "les Maires n’ont ni le budget ni le matériel pour faire ce nettoyage. La marie n’a pas les moyens pour louer des grues afin d’enlever les panneaux hors normes. Je rappelle aussi que l’anarchie de la pose des panneaux est à l’origine de beaucoup d’accident car les routes ne sont pas libérées.

Mariama Kobar Saleh






Hebergeur d'image