leral.net | S'informer en temps réel

Incendie du marché central de Rufisque Des millions partis en fumée

Plus de trente millions de francs Cfa en objets de toutes sortes et des machines à coudre ont été calcinés dans un incendie nocturne au marché central de Rufisquedans la nuit d’ hier. Les résultats de l’enquête sont très attendus par des commerçants et des tailleurs meurtris.


Rédigé par leral.net le Samedi 27 Novembre 2010 à 12:39 | | 1 commentaire(s)|

Incendie du marché central de Rufisque Des millions partis en fumée
Le feu d’une rare violence, selon les témoins interrogés, se serait déclenché vendredi vers 23h ; et toujours selon ces personnes, il serait parti de l’étage délabré qui pour l’essentiel abrite des « tailleurs-broderie ». C’est par la suite qu’il se serait propagé vers les autres magasins dont des prêt-à –porter et des cantines de sacs et de chaussures de femmes. Et d’après Laye Diagne, l’un des délégués du marché, « pas moins de trente millions de francs a été perdus dans le sinistre où, pour la Tabaski, les lcommerçants avaient passé de grosses commandes. La Mairie de la ville de Rufisque représentée par l’adjoint au Maire, Souleymane Ndoye et l’adjoint du Préfet présent sur les lieux ont assisté jusqu’à la fin, le combat déclenché par les Soldats du Feu, qui ont eu par moment des difficultés pour atteindre l’épicentre du feu. C’est finalement vers 2h du matin que les dernières flammes furent vaincues. Une enquête est ouverte au niveau de la Police de Rufisque pour situer avec exactitude l’origine de cet incendie. Mais déjà les supputations vont bon train.De nombreuses thèses sont avancées : de la main criminelle d’un pyromane aux branchements clandestins en passant par « le déguerpissement forcé des autorités.

Djiby GUISSE rewmi



1.Posté par Seck le 30/11/2010 13:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est vraiment incroyable ! surtout pas le feu mais comme cette espèce de journaleux (surtout pas -iste) sait mentir !

RIEN mais alors là absolument RIEN à voir avec ce qui s'est réellement passé.
C'est vraiment inquiétant si c'est cela la méthode de travail des journalistes de ce site (que je fréquente hélas assidûment) et peut-être d'autres organes de presse.

D'abord la photo n'a aucun rapport avec le lieu où l'incendie s'est produit.

Quant à l'estimation des pertes subies à 30 millions, cela n'engage que lui et je dis qu'il était assurément beaucoup trop prématuré de faire une telle estimation car les sinistrés eux-mêmes n'avaient pas encore retiré leurs matériels afin de distinguer ce qui est brûlé de ce qui ne l'est pas. Car le feu n'a pas tout embrasé.

Ensuite il n'y a jamais eu de cantines brûlées sinon deux appartements d'un immeuble situé dans une maison et lesquels (2) appartements étaient loués à des tailleurs. Le propriétaire de l'un (vendu à un commerçant par un membre de la famille SECK) des 2 appartements avaient stocké des marchandises dans l'une des chambres de l'appartement.

Enfin il n'a jamais été question de "déguerpissement" (c'est une propriété privée, vous pouviez le savoir si vous y étiez), encore moins de main criminelle ou de branchements clandestins car les gardiens entrés en premier savent comment l'incendie s'est produit : un court-circuit provenant de l'installation électrique (prises et machines) de la 1ère chambre de l'appartement situé sur la Rue Derbézy (à l'angle). Le dernier tailleur sorti de l'appartement n'a pas disjoncté le compteur électrique comme le faisait habituellement le préposé à cette tâche. Il faut dire qu'après la Tabaski il était un des rares tailleurs à avoir repris le boulot.

Ce court-circuit a provoqué de la fumée d'abord (c'est là que j'ai aussitôt appelé les sapeurs -pompiers qui ont mis près de 15 malheureuses minutes avant d'arriver) avant que le feu ne prenne dans cette chambre. Puis le feu s'est transmis au toit dont la charpente est en bois. Par la suite les flammes se sont propagées au second appartement, adjacent au premier, et situé, lui, sur la Rue de Gorée.

Le feu s'est limité à ces 2 appartements du 1er étage de l'un des immeubles de la maison de la famille SECK.

Si vous vouliez vous rendre utile à votre communauté (je reste persuadé que cet objectif fait encore partie de ceux du journalisme) c'était là une occasion rêvée de le faire.
En effet les sapeurs-pompiers de Rufisque se plaignent de ne pas disposer d'un camion anti-incendie ayant une capacité suffisante pour éteindre un feu de cette dimension.
Ils avaient pourtant reçu de la ville de Nantes grâce à la coopération décentralisée un camion qui avait une capacité pour éteindre un incendie sur plusieurs étages (5 disent certains). On le leur a arraché pour d'autres casernes sans rien leur laisser en compensation.

Ils ont dû appeler en renfort la caserne des Parcelles Assainies. Leurs confrères ont mis plus d'une heure pour arriver là où une vingtaine de minutes suffisaient largement car les rues étaient suffisamment dégagées (je venais de mettre, sans urgence, 18 mn entre la patte d'oie et Rufisque).

De plus vous auriez dû enquêter pour savoir pourquoi le premier camion des sapeurs est retourné jusqu'à la caserne située sur la route des HLM de Rufisque alors qu'il devait pouvoir trouver de l'eau dans l'une au moins des 2 bouches d'incendie qui se trouvent dans la Rue de Gorée. En effet nous (en compagnie de jeunes du quartier) les leur avons montrées et aucune des 2 bouches d'incendie n'étainet alimentées par la SDE. Un autre scandale qu'il faut signaler aux Autorités de la Ville et du pays afin nul n'en ignore et que force reste à la Loi contre ceux qui sont responsables d'un acte aussi criminel que de ne pas alimenter une bouche d'incendie.

Il y a donc urgence à signaler ces problèmes graves, entre autres, que connaît la Ville de Rufisque qui est devenue avec son agglomération une communauté urbaine très étendue et fortement peuplée.

Nous vous remercions de nous avoir donné l'occasion, à travers la correction de votre erreur, de porter la bonne information à travers le Net et peut-être bien qu'elle tombera dans l'oreille (ou sous les yeux) d'un pas-sourd (ou pas aveugle) qui la transmettra à qui de droit afin que les solutions idoines soient trouvées et mises en œuvre . Amine.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image