leral.net | S'informer en temps réel

Incidents au procès Karim Wade : Le juge Henry Grégroire Diop traite Me Amadou Sall de lâche

Ils avaient effectué une pause ces derniers jours d’audience, mais les incidents entre Me Amadou Sall, Karim Wade et la Cour ont repris de plus belle. Et cette fois-ci ils sont allés très loin dans leurs propos.


Rédigé par leral.net le Mardi 28 Octobre 2014 à 07:18 | | 3 commentaire(s)|

Incidents au procès Karim Wade : Le juge  Henry Grégroire Diop traite Me Amadou Sall de lâche
Tout a commencé lorsque Me Amadou Sall qui, à la fin de son interrogatoire avec Me Mamadou Diop, a tancé la Cour : "Monsieur le président prenez garde à votre micro. J’ai entendu ce que vous avez dit en bas. Ce n’est pas courageux". Ce qui a suscité une colère noire chez le président Henri Grégoire Diop. "Insinuer des choses à l’endroit de la Cour et refuser de les assumer, c’est ce qui est lâche", peste Henri Grégoire Diop. Me Amadou Sall de revenir à la barre : "Je peux tout accepter, mais pas le mot lâche". Il a fallu l’intervention de ses collègues de la défense et de la partie civile pour qu’il retrouve ses esprits.

Outre Me Sall, Karim Wade et le juge Henri Grégoire Diop ont échangés des mots pas trop mûrs. Appelé à la barre pour poser des questions au témoin Me Mamadou Diop, l'ancien ministre d'Etat a voulu connaître d’abord le coût de la société Cd média qui, selon l’arrêt de renvoi est en cours d’évaluation. "Je veux ce rapport pour poser mes questions. Cela se confirme davantage que je suis un détenu politique. On vient de faire encore comme les 45 milliards de Singapour. Dites à l’expert qui a évalué la société de nous présenter ses chiffres", lance Karim Wade. Henri Grégoire Diop qui n’arrête pas de recadrer le prévenu a ordonné aux gardes pénitentiaires de le ramener à sa place. "Non seulement, il ne respecte pas la procédure, mais il nous traite de juges politiques", s’insurge le président. Mais Me Seydou Diagne de recentrer les propos de son client : "S’il dit qu’il est détenu politique, cela ne veut pas dire que vous êtes des juges politiques. Sinon on ne serait pas là".






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image