Leral.net | S'informer en temps réel



Inde «L’homme d’or» battu à mort par un groupe devant son propre fils

Rédigé par ( La rédaction ) le 19 Juillet 2016 à 22:21 | Lu 851 fois

Le prêteur sur gage était devenu célèbre en se faisant tailler une chemise en métal précieux évaluée à 220 000 euros. Il a été assassiné jeudi.


L’expression «golden-boy» semblait faite sur mesure pour Dattatray Phuge, même si les médias de son pays, l’Inde, l’appelaient plutôt «The Gold Man». En 2013, sa photo avait fait le tour du monde : il portait une chemise entièrement fabriquée en or 22 carats. D’un poids de 3,5 kg, le vêtement lui avait coûté 13 millions de roupies (autour de 220 000 euros à l’époque). Jeudi, l’homme d’affaires a été tué après avoir été attiré dans un traquenard, indique le site de la BBC, reprenant des informations de l’agence indienne PTI. Et ce n’est pas le vol de la précieuse tunique qui serait le mobile du crime, mais un banal différend financier.

Issu d’un milieu très pauvre, Dattatray Phuge, 48 ans, avait fait fortune dans la banlieue de Pune, la deuxième ville de l’Etat du Maharashtra, après Bombay. Promoteur immobilier, il s’était ensuite tourné vers le prêt sur gages. «Certains s’achètent des voitures de sport, moi je préfère l’or», expliquait-il à la presse. La «chemise la plus chère du monde» avait été réalisée à sa demande par un célèbre joaillier de Pune. Phuge portait en outre de lourds colliers et bracelets en métal précieux, et plusieurs bagues à chaque doigt.

Jeudi, il était invité à un anniversaire à la campagne. Etrangement, soulignent les médias indiens, il s’y est rendu sans gardes du corps. Arrivé au lieu de rendez-vous, une dizaine de personnes l’auraient extrait de sa voiture et tué à coups de pierres, sous les yeux de son fils de 22 ans. Parmi les quatre personnes arrêtées figurerait un neveu de la victime.

Phuge, membre du Parti nationaliste Congrès Sharad Pawar, a connu la gloire en 2013 après la mise en service de la chemise de l’or, qui a eu pour sa confection une équipe de 15 orfèvres pour faire travailler dessus 16 heures par jour durant deux semaines.

Il avait expliqué qu’il avait acheté pour attirer les femmes.

«Je sais que je ne suis pas le meilleur homme recherché à travers le monde, mais sûrement, aucune femme ne peut manquer d’être ébloui par cette chemise » disait-il à l’époque.

«La chemise d’or a été l’un de mes rêves. Ce sera un embellissement pour ma réputation comme ‘’l’homme d’or de Pimpri » », avait aussi déclaré M. Phuge au journal Indian Mirror Pune.

Libération