Leral.net | S'informer en temps réel



Inde : un diplomate français accusé de viol sur sa fille

le 19 Juin 2012 à 09:50 | Lu 681 fois

En poste à Bangalore, il est soupçonné d'avoir agressé sa fillette âgée de trois ans et demi. Il a été arrêté, annonce la chaîne indienne NDTV.


Inde : un diplomate français accusé de viol sur sa fille

De notre correspondante à New Delhi.

Un fait divers, mettant en cause un employé français du consulat général de Bangalore, au sud du pays, est en train de révolter l'Inde. À la fin de la semaine dernière, le diplomate, dont nous tairons le nom tant que rien n'aura été confirmé et bien qu'il apparaisse en toutes lettres dans la presse indienne, aurait violé à son domicile sa petite fille âgée de trois ans et demi. Il a été arrêté, annonce mardi la chaîne NDTV. Il devait subir des examens médicaux avant d'être déféré devant la justice.

C'est la mère de la petite fille, une Indienne originaire du Kerala, qui a porté plainte. Rentrant chez elle, elle affirme avoir trouvé l'enfant en pleurs et endolorie. Elle l'a aussitôt conduite à un hôpital privé. Les médecins ont reconnu qu'il y avait bien eu viol et pas seulement attouchements. La police de Bangalore a alors arrêté le diplomate une première fois avant de le relâcher après plusieurs heures d'interrogatoire et une série d'examens médicaux. Selon plusieurs médias indiens, il avait été libéré à la condition expresse de ne pas quitter le territoire indien et aurait passé le week-end sous la «surveillance» du consul général de Bangalore.

Rebondissement ce lundi, lorsque les autorités françaises ont affirmé que la France «laisserait la justice indienne suivre son cours», reconnaissant dans la foulée que l'accusé ne bénéficie pas de l'immunité diplomatique puisqu'il est détenteur d'un passeport «de service». Le consulat général de France à Bangalore a publié un communiqué dans la journée: «Une enquête est en cours et le consulat général est prêt à coopérer pleinement avec la police et les autorités en charge du dossier.»

De son côté, la mère de l'enfant a adressé plusieurs lettres aux autorités françaises et indiennes, réclamant notamment une «protection financière» - le couple a trois enfants, le plus jeune étant âgé de 20 mois -. Elle insiste aussi pour que son époux soit jugé en Inde et ne soit pas extradé.

Lundi après-midi, une trentaine d'activistes se sont réunis devant le consulat général de France à Bangalore, réclamant l'arrestation du Français et accusant la police de complaisance et d'inaction.


Par Marie-France Calle