leral.net | S'informer en temps réel

Indemnisation des policiers radiés, le Président Macky Sall casque deux milliards

Le président de la République a fait officiellement cession des camps de gardes au Mouvement national des policiers à la retraite. Macky Sall a également décaissé 2 milliards de nos francs en guise d’indemnités aux 1 274 policiers radiés de la police nationale en 1987. Un geste fortement magnifié par les membres de l’organisation que dirige Cheikhna Keïta. Ils réitèrent leur engagement à soutenir le chef de l’Etat aux prochaines élections


Rédigé par leral.net le Samedi 13 Mai 2017 à 18:49 | | 0 commentaire(s)|


Le président de la République a matérialisé l’une des principales doléances du Mouvement national des policiers à la retraite du Sénégal. En effet, il a officiellement cédé les terres des Camps des gardes au Mouvement des retraités de la police.

Cette décision fait suite à sa promesse, lors d’une audience accordée au mouvement, d’octroyer ces domaines fonciers à ces anciens agents de la police nationale. Ces derniers se sont retrouvés à Kaolack pour exprimer leur reconnaissance à l’endroit du chef de l’Etat.

Cheikhna Keita réitère au président de la République, le soutien du mouvement. Il remercie aussi le chef de l’Etat pour l’indemnisation des 1 274 policiers radiés. D’après M. Keita, 2 milliards de FCFA seront alloués aux policiers qui, à l’en croire, recevaient des pensions minables.

Le président du Mouvement national des policiers à la retraite demande à tous les membres de s’engager derrière Macky Sall en perspective des prochaines élections. « Nous l’avons fait de 2011 à nos jours, mais ce sera de fort belle manière cette fois-ci », indique le brigadier-chef à la retraite.

Par ailleurs, toutes les catégories du Mouvement des policiers à la retraite, tous corps confondus comptent se mobiliser à Thiès pour exprimer leur gratitude au Président.

Le mouvement exige aussi sa présence à l’Hémicycle. « Nous ne voulons plus que les gens aillent à l’Hémicycle au nom des policiers. Nous voulons parler pour nous-mêmes », a déclaré Cheikhna Keita.
L’as








Hebergeur d'image