leral.net | S'informer en temps réel

Infidélité des femmes mariées: Un mal en pleine expansion


Rédigé par leral.net le Jeudi 9 Avril 2015 à 14:25 | | 6 commentaire(s)|

Infidélité des femmes mariées: Un mal en pleine expansion
Même si la question n’est pas souvent soulevée dans les places publiques, l’infidélité des femmes mariées est de plus en plus constatée dans la société sénégalaise. Le fait alimente souvent les discussions dans les quartiers et les réseaux sociaux. Les personnes interrogées donnent les raisons de la propagation de cette pratique dans une société où souvent la sexualité est un sujet tabou. L’occidentalisation de la société fait le lit de certaines libertés qui riment souvent, hélas, avec libertinage. Résultat des courses, l’épouse revendique son espace de liberté, de vie privée à l’intérieur du couple. Un espace dont l’accès est strictement interdit au mari légitime.

Femmes infidèles ou épouses volages qui trompent leur mari pour diverses raisons. Le fait existe avec son cortège de justifications ou d’explications. Toutefois, les raisons qui poussent une femme mariée à se trouver un amant sont diversement appréciées. Mariama Gueye, la quarantaine dans les liens du mariage depuis plusieurs années, reste bouche bée après l’évocation du sujet. Et pourtant, reconnait-t-elle, « il y a des femmes mariées avec des enfants qui ont des amants ». Interrogée sur les motifs, elle estime que « certains maris ne s’occupent pas bien de leurs femmes. Comment imaginez-vous qu’une femme avec des enfants soit laissée à elle-même sans dépense quotidienne ni rien. Si elle n’a pas de caractère, elle se jette dans les bras du premier venu, et pis il y’a des prétendants têtus dont le statut de femme mariée ne décourage point, ils sont prêts à tout pour assouvir leurs désirs ». Toujours, trouve-t-elle, « souvent avant de se marier, certaines filles ont plusieurs copains qui les couvrent de cadeaux. Et une fois dans les liens du mariage elles ne voient plus ces cadeaux, alors ces femmes mariées se donnent les moyens de les avoir et la plupart du temps, le choix est fait. Elles retournent vers l’ex petit ami».

Lamine Dieng, quant à lui soutient : « une femme infidèle n’inspire pas le respect pour sa personne et même pour son mari. Celles qui s’adonnent à cette pratique n’aiment pas leur mari ». Et de renchérir en soutenant que souvent ce sont les hommes qui poussent leurs femmes à se comporter ainsi : « On demande aux femmes d’avoir des astuces pour le bien du couple, mais un homme doit aussi en avoir. Il y a des maris qui ne font rien pour ravir leurs épouses et le stress quotidien est nuisible à la vie du couple ». Les raisons évoquées ne sont pas les seules causes de l’infidélité féminine. Seynabou Lô, avec son large sourire, donne son avis sur le sujet : « il est difficile souvent, pour une fille, d’être fidèle avec un homme qui a l’âge de son père et qui souvent a plusieurs épouses ». Mieux, poursuit-elle, « même si actuellement les gens se marient avec la personne de leur choix, il faut aussi que les parents s’accordent avec leurs filles et leur laisser la liberté de vivre avec celui qu’elles aiment ». Seynabou estime que le premier signe d’infidélité est d’être avec son mari et penser à un autre homme.

L’infidélité de la femme est aussi due, ajoute-t-elle, aux absences répétées des époux : « Il y a des maris qui sont rarement aux côtés de leurs épouses. C’est l’exemple des immigrés qui restent plusieurs années à l’étranger. Et quand ils reviennent au pays, c’est juste pour ne passer que des mois au Sénégal ». De l’avis de Makhtar Faye, il y a une perte de repères dans la société, « Autrefois, les femmes se souciaient toujours de ce qui peut résulter de leurs actes. Elles étaient pudiques et se respectaient. Actuellement elles portent ce qu’elles veulent et laissent apparaître leurs rondeurs à la vue de tous ». Et pis, soutient-il, « la manière de vivre favorise aussi l’infidélité masculine ou féminine. Les amants se retrouvent dans des appartements en cachette ou dans des hôtels ou auberges. Il suffit d’un simple coup de fil ou d’un message». La vie dans le couple a aussi ses exigences et le conjoint a le devoir de subvenir aux besoins de son épouse. Selon Amadou Bodian, « il y a des femmes que leur époux n’arrivent pas à satisfaire donc elles sont obligées d’aller chercher ailleurs ».

La relation adultérine résulte aussi des fréquentations dans le lieu de travail. A en croire, Mame Mbayang Fall, « il y a des femmes sous le chantage de leurs patrons et par crainte de perdre leur travail, s’engagent dans une relation, méprisant du coup leur vie de couple».






Hebergeur d'image