leral.net | S'informer en temps réel

Inondations à Keur Mbaye Fall: Les populations décrètent “l’état d’urgence“

Les populations de Keur Mbaye Fall sont dans le désarroi total. La série de pluie enregistrée ces dernières semaines dans la région de Dakar ont causé beaucoup de désagréments dans ce quartier situé dans la banlieue dakaroise. De Keur Mbaye Fall village à Keur Mbaye Fall extension, on on voit partout d’énormes marre d’eau empêchant les habitants de vaquer à leurs occupations. L’état d’urgence vient d’être décrété par les populations, face à l’ampleur de ces inondations


Rédigé par leral.net le Jeudi 16 Septembre 2010 à 03:26 | | 3 commentaire(s)|

Inondations à Keur Mbaye Fall: Les populations décrètent “l’état d’urgence“
« Les pluies diluviennes qui se sont abattues sur le pays nous cause beaucoup de problème. Sortir de nos maisons et emprunter les rues qui mènent vers la route nationale, est un véritable parcours de combattant », a renseigné Khadim Dam, propriétaire d’une quincaillerie.

Les cités construites par la Poste pour les facteurs n’ont pas échappé à la furie dévastatrice des eaux. Certains ont dû abandonner leurs maisons pour aller s’installer ailleurs. « C’est absolument inadmissible, comment on peut construire une cité sans canalisation et en plus, dans une zone inondable ? », s’est interrogée une habitante du nom de Germaine Diatta.

Les habitants qui ont choisi de rester dans ces cités, ont trouvé une solution : créer un chemin pour l’acheminement de l’eau vers le grand lac de Mbao. Cependant, cette alternative est une source de conflit entre les habitants de la cité et ceux des maisons riveraines. « Ils ont creusé une sorte de canal au milieu de la route, et cela bloque le passage des clandos et autres moyens de transports. Cela n’arrange pas les gens qui habitent au-delà des cités », déplore Ablaye Seck, mécanicien, tôlier de son état.

Les populations riveraines se sont opposées farouchement à l’installation de ce canal. « Ils ont failli en venir aux mains la dernière fois, car les habitants de la cité Poste sont sortis massivement pour protester vigoureusement contre cette interdiction, donnant comme prétexte, qu’il ne pouvait pas laisser l’eau s’installer dans leurs maisons », a ajouté Ablaye Seck. Finalement, ils ont pu trouver un terrain d’attente. En plus du canal, il y aura un mini-pont construit au-dessus du trou, pour permettre le passage des usagers.

Le maire de la Commune d’arrondissement de Mbao, Mamadou Seck, s’est déplacé pour constater la situation dégradante qui prévaut dans cette localité. Il a promis la construction d’un plus grand pont pour l’évacuation des eaux à Keur Mbaye Fall. « Ce serait vraiment une bonne chose de sa part, mais on attend que cette action se concrétise », affirme Germaine Diatta. Malgré cela, la situation est toujours déplorable dans les différents quartiers à Keur Mbaye Fall. Des rangées de briques sont disposées dans l’eau pour permettre à la population de se frayer un passage et d’arriver à destination. Parfois, les badauds pataugent dans ces eaux au risque d’attraper certaines maladies de la peau.

«Nous ne savons pas comment faire pour que les enfants évitent ces eaux, car nous ne pouvons pas les retenir à la maison. Or, il y a beaucoup de microbes et de bactéries qui vivent dans ces eaux », a expliqué Maguette Diakhaté, une riveraine.

C’est pourquoi, les populations sollicitent, de façon pressante, l’aide des autorités sénégalaises, afin de prévenir les épidémies. Pour éviter la propagation des maladies hydriques, tels que le choléra et le paludisme, elles affirment se prémunir de moustiquaire imprégnée et qu’elles assurent une propreté au sein de la maison.

Souadou Ba (Stagiaire Sud)

Pressafrik.com



1.Posté par pacotodiangué le 16/09/2010 08:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sénégal dal légui yakouna koi !!!! meme la plus haute institution n'est plus respectée.kholal bi photo rek , un journaliste qui se dit professionnel doit avoir un minimum de respect pour son président wayyy . wayé lou way def boppam.ABLAYE WADE moko liggey

2.Posté par khalil le 16/09/2010 08:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

nous senegalais ont doit savoir que tout le monde ne peut pas abite dakar,car a chaque saison des pluies nous aurons le meme probleme.si nord foire n'est pas canalise peut ton canalise keur m'baye fall............

3.Posté par le 16/09/2010 10:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Maintenant que les inondations font parties des problèmes fondamentaux de l'état,il faudra peut-être penser à mettre en place un budget pour lutter contre ce drame.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image