leral.net | S'informer en temps réel

Insalubrité aux marchés de Ziguinchor : Les commerçants menacent de ne pas payer les taxes journalières

(Correspondance)-Suite à l’annonce de la municipalité de Ziguinchor, du démarrage effectif des travaux de voirie de la ville, à travers un système de pavage et grâce au concours financier de l’Union européenne (UE) dont le montant est évalué à plus de 16 milliards de francs CFA, .les commençants des grands marchés de la commune, à savoir, marché St maure et Tilene; qui étaient en assemblée générale hier, s’insurgent contre la marie de Ziguinchor, qui n’a pas tenu ses promesses.


Rédigé par leral.net le Vendredi 30 Janvier 2009 à 15:53 | | 0 commentaire(s)|

Insalubrité aux marchés de Ziguinchor : Les commerçants menacent de ne pas payer les taxes journalières
Selon chérif Amadou Diallo, porte-parole des commerçants, « nous sommes très déçus de notre maire qui, dans son nouveau programme pour réhabiliter les infrastructures de la commune que nous avons lu relu, il n’est écrit nulle part la réfection de nos marchés, qui sont envahis aujourd’hui par l’insalubrité grandissante, la vétusté de nos cantines .Robert, il n’a rien à nous dire, que de nous annoncer la construction des routes, nous ne sommes pas contre, mais nous estimons qu’il n’a pas respecté ses promesses ».Les commerçants, très en colère contre le maire Robert Sagna, entendent lui rendre la monnaie selon toujours Mrs Diallo « dés lundi, nous allons refuser de payer les taxes journalières pour lui monter que sans nous, cette marie n’existerait pas. Chaque année nous versons dans les comptes de la mairie plus deux milliards de nos francs.aujourd‡Ò’hui je me pose la question, où sont ces fonds, et nous sommes très fatigués. Si tu fais le tour des deux marchés tu verras du n’importe quoi ; des poubelles par ci, des poubelles par là ; et nous ne sommes pas des ânes et même nos clients se plaignent de cette mauvaise odeur qui nous envahit dans nos cantines ».Pendant ce face à face avec la presse le collectif compte aller jusqu’au bout pour exiger de la commune, le respect des promesses, c’est-à-dire, la réfection des marchés. Sinon ils n’hésiteraient pas de voter sa coalition « sopi » pendant les élections locales prévues le 22 mars 2009 car trop c’est trop, nous confie un des responsables du collectifs des commerçants de Ziguinchor.

Khalil DIEME 24h Chrono






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image