leral.net | S'informer en temps réel

Insatisfaites du traitement réservé à leur parti par Macky Sall : Les femmes du Model sortent de leurs gonds


Rédigé par leral.net le Jeudi 3 Septembre 2015 à 15:52 | | 3 commentaire(s)|

Les femmes du Mouvement pour la démocratie et les libertés (Model) de l’économiste Ibrahima Sall ont effectué, hier, leur rentrée politique, à Dakar. Sous le sceau d’une forte mobilisation, cette rencontre a été l’occasion pour ces «modélistes» de dire leurs vérités par rapport à l’alliance entre leur formation et le Président de la République, Macky Sall. «Le Model a été la force majeure de la coalition ‘Macky 2012’, et son président a été jusqu’à ce jour son seul coordonnateur. Depuis lors, le Model est resté constant dans sa position d’accompagner l’action du président de la République. Nous avons respecté tout le pacte de solidarité que nous avons contracté envers l’Apr et le chef de l’Etat», déclare, d’emblée, Gnima Diédhiou, présidente du mouvement national des femmes dudit parti. Avant d’ajouter : «Aujourd’hui, à l’heure du bilan, tout le monde peut le constater, le Model n’a pas eu le juste retour de son engagement auprès de Macky Sall». Même si elle souligne que «le Model, parti de conviction, ne fait pas de la politique pour des sinécures», Gnima Diédhiou n’en martèle pas moins qu’il «ne peut laisser la gestion du pays entre les mains de personnes aux convictions douteuses et changeantes». «Notre parti ne peut être considéré comme un parti souteneur de seconde zone. C’est un parti majeur, partenaire. Que tout le monde le sache. Nos jeunes ne sont associés à aucune activité des ‘Vacances citoyennes’, aucun cadre du Model n’a été responsabilisé dans l’appareil d’Etat. Cette situation ne peut plus durer. Elle doit être corrigée, si nous voulons poursuivre la forte alliance qui doit lier le Model et l’Apr», fulmine-t-elle. Sur sa lancée, la présidente du mouvement national des femmes du Model tonne : «On encourage la transhumance en distribuant des primes au reniement des convictions et à la tortuosité. Notre parti est aujourd’hui absent du pouvoir qu’il a pourtant contribué à conquérir, de manière exceptionnelle, tandis qu’au même moment, nos adversaires d’hier jouissent de tous les honneurs de la République». A l’en croire, malgré leur amour, leur attachement et leur respect pour leur leader, elles ne peuvent plus continuer d’assister, sans réagir, face à ce qu’elles considèrent comme «une tentative de marginalisation du Model». Gnima Diédhiou de prévenir : «Telle une vague déferlante, le Model sera irrésistible. Le Model est une force qui va résister à toutes les tempêtes politiques». Pour boucler la boucle, elle appelle les femmes du Model à se mobiliser pour massifier le parti et faire du parti dirigé par le Directeur général de la Sicap, «la première formation politique du pays», et «l’installer dans toutes les villes, dans tous les villages et dans les hameaux afin d’encourager les femmes à assurer, partout, le triomphe du parti».






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image