leral.net | S'informer en temps réel

Inscription sur les listes électorales en France, le Consul général du Sénégal à Lyon dans le collimateur des opposants

Les opposants établis en France, à Lyon plus précisément, ne sont pas contents de leur Consul général. Plusieurs partis politiques de l'opposition signent une tribune pour dénoncer un ensemble de griefs reprochés à Alioune Diop.


Rédigé par leral.net le Mardi 11 Avril 2017 à 12:04 | | 0 commentaire(s)|

Inscription sur les listes électorales en France, le Consul général du Sénégal à Lyon dans le collimateur des opposants
Depuis l'arrivée du Consul général du Sénégal à Lyon, la communauté sénégalaise vit et subit une catastrophe qu'on a du mal à qualifier. Ces Sénégalais trouvent en effet qu'au lieu de les représenter, le Consul représente le parti présidentiel à Lyon.

"Le 4 janvier 2017, la commission administrative de la circonscription du consulat de Lyon avait été installée de manière bancale puisqu'aucun représentant des partis politiques, n'était présent, ceci est une violation de la loi électorale. Les basses manoeuvres et les passe-droits dans lesquels les autorités consulaires se sont inscrites, étaient systématiques avec des passages prioritaires accordés aux parents et amis des responsables APR et à leurs militants, provoquant ainsi la grogne des honnêtes citoyens", notent-ils.

Avant d'ajouter, pour étayer davantage leurs reproches, "une décision a été prise pour débuter les enrôlements à partir du 27 mars, puis reportée au 28 mars. Informés par le consul et la CENA, les partis politiques et la société civile ont pris le relais pour communiquer massivement auprès des Sénégalais, par engagement citoyen. Le mardi 28 mars, dès 7 h du matin, beaucoup de Sénégalais se sont présentés au lieu de rendez-vous pour procéder à l'enrôlement pour une nouvelle carte et reprendre leurs occupations (travail, famille, etc.).

A 10 h, les locaux étaient encore fermés sans que personne ne vienne informer les Sénégalais et après quelques coups de fils passés aux autorités consulaires, nous apprenons avec stupéfaction que que la commission a eu des problèmes de vol entre Paris et Lyon et que le rendez-vous est reporté au mercredi 29 ou au jeudi 30 mars. Ce qui vient encore accréditer le manque de respect total des autorités consulaires vis-à-vis des Sénégalais et alimenter la liste interminable des fautes professionnelles
", accusent les signataires de la tribune.

source:walquotidien








Hebergeur d'image