leral.net | S'informer en temps réel

Interdiction de circuler devant le domicile du Procureur spécial à partir de 19 heures


Rédigé par leral.net le Mercredi 24 Avril 2013 à 10:10 | | 10 commentaire(s)|

Interdiction de circuler devant le domicile du Procureur spécial à partir de 19 heures
Depuis le déclenchement de la traque des biens mal acquis, le domicile du Procureur spécial Alioune Ndao, niché à Hamo Teffess, est surveillée comme du lait sur le feu. Deux éléments du Groupements d’intervention de la gendarmerie nationale (Gign) montent la garde 24/24. En plus, la rue qui passe devant le domicile des Ndao est fermée à la circulation à partir de 19 heures, informe La Tribune.



1.Posté par fox le 24/04/2013 10:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il finira en taule pour complicité de conspiration et accusations calomnieuses.
il ne perd rien pour attendre,

2.Posté par senegalaise le 24/04/2013 10:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tu as raison Mr le procureur parce que affaire à de grands bandits ces gens du PDS nous emmerdent

3.Posté par BILIDIO le 24/04/2013 10:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais fox, as tu oublié Assane Ndoye ?
Ne sois pas amnésique !!!

4.Posté par khalass le 24/04/2013 13:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Deja tu es en prison car tu ne peu plus circulé comme bon de semble ainsi que toute ta famille. en plus il reste ta sentance car tu ne mérite que la mort pour acepté de faire le sal boulot de Maky sale.
Tout ou tard tu recevra ta pard du gateau empoisone de Makt le féticheur qui t'utilise pour tué le batisseur.

5.Posté par ibo le 24/04/2013 13:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

voici la marche des militants du PDS a New York devant le consulat général du Senegal.
Les libéraux ont organisé une marche, ce mardi 23 avril 2013 pour dénoncer la justice sélective faite à l'encontre de leur partisan Karim Wade et les détenus qu'ils jugent politique :Ndéye Khady Gueye, Ndongo Diaw, Thierno Ousmane Sy, Bourgi, Karim Wde etc...Ils ont manifesté contre la chéreté de la vie.
. Alioune Ndao et mimi touuré sont Responsables

6.Posté par LE Senegal pays de la paix.mais la PAIX est un comportement pss un mot tou court . a bon entendeur SALU le 24/04/2013 15:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le Senegal un pays de la PAIX. mais la PAIX est un comportement pas un mot tou court a bon entendeur SALU

7.Posté par bouba_car le 24/04/2013 16:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le procureur Aliou NDAO et ses complices risquent vingt ans de travaux forcés

Il ne s’agit nullement d’un jugement de valeur encore moins d’état d’âme, mais de sanction prévue par la loi. En effet l’article 334 alinéa 1 de la loi 65-60 du 21 juillet 1965 portant code pénal sénégalais, dispose que « seront punis de la peine des travaux forcés à temps de dix à vingt ans ceux qui, sans ordre des autorités constituées et hors les cas où la loi ordonne de saisir des prévenus, auront arrêté, détenu ou séquestré des personnes quelconques ».

D’ici dix ans, temps de la prescription d’un délit, le procureur spécial près la CREI, son substitut, la ministre de la justice, les gendarmes ayant exécuté l’arrestation de Karim WADE, pourront tous être poursuivis et condamnés pour avoir détenu arbitrairement un individu, dans des circonstances non prévues par la loi. En fait le procureur NDAO a arrêté arbitrairement Karim WADE, sans que ce dernier ait commis le délit d’enrichissement illicite prévu par la loi 81-53 du 10 juillet 1981. Le délit visé par l’article 163 bis du code pénal modifié na pas été violé par le valeureux fils de WADE, dans la mesure où, il n’était pas dans l’impossibilité de justifier l’origine licite de son patrimoine ou de son train de vie à lui. Mais bizarrement, le procureur lui demande de justifier un-patrimoine-qui-ne-lui-appartient-pas. Et que jusque là le procureur NDAO n’a daigné apporter une seule preuve ou indice qui prouve que selon lui, Karim WADE a utilisé des prêtes noms pour dissimuler ses biens soit disant frauduleux. Karim n’a rien fait, il est accusé à tort sur des faits sans aucun fondement. De ce fait le procureur, a transgressé la loi pour satisfaire la vengeance commanditée par le régime crapuleux de Macky SALL. Cette haine rancunière indigne d’un Etat comme le Sénégal, est dirigée par la minable ministre de la justice qui a déclaré publiquement qu’aucun marabout ne peut la faire reculer. Le procureur et sa bande de malfrats ont violé la loi, ainsi que les droits individuels en écornant l’image de ce pays grandiose.
Dans cette affaire de traque des biens mal acquis et de répression de l’enrichissement illicite, le régime de Macky SALL a vraisemblablement décidé d’incriminer et d’emprisonner toutes les personnalités proches du régime libéral. Il s’agit d’humilier et d’éliminer des adversaires politiques, ceux-là même, qui ont eu à construire le pays. Parce que tout ce que le Sénégal dispose aujourd’hui d’infrastructures, de solidité financière vient du travail et des idées du gouvernement de l’alternance. Karim WADE est une victime d’adversaires qui, continuent sans scrupules de profiter de ses propres résultats. Ce garçon est détesté à tort, par les jaloux qui n’ont pas son intelligence et son talent. Karim n’a fait aucun mal, son seul souci était d’aider son père à construire le Sénégal, il s’est toujours engagé dans cette direction, travaillant nuit et jour pour régler les difficultés que l’Etat lui a soumises. Karim n’a pas eu de congés encore moins de loisirs, personne ne l’a jamais aperçu une seule fois dans une boite de nuit ou même dans un match de football. C’est cette volonté patriotique qui lui à permis de réussir à régler la crise de la SENELEC, en remettant sur pied la compagnie Sénégal-Airlines, en trouvant de nombreux financements, pour, le réaménagement de la corniche, le futur aéroport Blaise DIAGNE, et les projets d’autoroutes, etc. Ceux qui pensent que Karim a été pris les mains dans le sac, se trompent rudement et ceux-là même risquent de commettre un péché de diffamation. Aucune personne n’a le droit de faire du tort à son prochain.
Le procureur ayant vendu son honneur et la déontologie digne de sa profession, a enfreint la loi, portant ainsi un lourd tribut à la société et aux droits humains. A cet effet, il va payer cher, le jour où il sera mis devant ces faits, entouré de ses complices.
Boubacar DIAKHATE
Juriste Conseiller Municipal CASN-Guédiawaye
Email: boudiakhat67@yahoo.fr

8.Posté par dogolon le 24/04/2013 16:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ALAKHIRA AMOUL GIGN WALA BIP

9.Posté par Sokna le 24/04/2013 18:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

MAIS DE QUOI ONT ILS PEUR ??????? ILS N´ONT PAS LA CONSCIENCE TRANQUILLE......

10.Posté par AY WAAY ! le 24/04/2013 21:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

YALLA same la mr le procureur

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image