leral.net | S'informer en temps réel

Interdiction de la mendicité des enfants: l’Association des imams et prédicateurs appelle à la concertation

Il est du ressort du gouvernement de décider des mesures sur la sécurité des personnes, mais la « concertation » est importante pour la réussite des actions. C’est l’avis de l’Association des imams et prédicateurs du Sénégal par la voix de son 1er Vice-président, Imam Assane Seck.


Rédigé par leral.net le Jeudi 7 Mars 2013 à 13:47 | | 3 commentaire(s)|

Interdiction de la mendicité des enfants: l’Association des imams et prédicateurs appelle à la concertation
Les imams pensent qu’il serait mieux de poser le problème « sur la table des négociations » avec les acteurs pour trouver la meilleure formule, contre la mendicité des enfants des écoles coraniques. L’imam Assane Seck demande la résolution des « préalables » afin de pouvoir éradiquer ce phénomène. L’Association ne partage pas cette décision « brusque » du gouvernement d’interdire cette pratique, de peur qu’elle ne « bute sur certains problèmes dans son application ». Selon le 1er Vice-président de cette Association, le problème ne concerne pas seulement les conditions d’existence dans les « Daaras », mais il y’a également la question de la « pédagogie » à discuter. Les « Daaras » sont entrain de contribuer à faciliter l’accès à l’enseignement coranique dans le pays, il serait donc important de solliciter l’avis des personnes concernées pour trouver un « consensus » sur la question afin d’éviter des cas d’incompréhensions.



1.Posté par narouganaar le 07/03/2013 15:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c dommage d'attendre une catastrophe pour de " conditions d'existence" ou de "pedagogie". En tant que imam ou prédicateur ce sont des questions qu'il fallait poser depuis longtemp. Au lieu de cela ils attendent que tout le monde en parle avant de se signaler pour faire semblant qu'il s'interesse à ca. triste sénégal, triste afrique. fatiha+11 likhlass pour l'ame des defunts talibés, les seuls perdants dans cette affaire.

2.Posté par xoot xalaat le 07/03/2013 21:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Faut pas les écouter: c'est des maîtres-chanteurs!
La mendicité n'a plus rien à voir avec l'Islam au Sénégal!!!
Les vrais talibés sont à Touba, Tivaouane, Niassane, Médina Baay.

Ceux qui sont à Dakar sont des ESCLAVES venus de la Guinée Bissau et de Kolda!

Les ONG sont d'ailleurs complices: beaucoup ont fait de la "lutte" contre la mendicité leur fonds de commerce!!!! En réalité, ellles entretiennent le phénomène pour survivre!!!!!!!!!!!
Elles vivent de la "lutte" contre la mendicité: que vont-elles devenir avec la fin de celle-ci?

Personne n'est dupe! La mendicité est un BUSINESS pour les "marabouts", pour certaines "ONG", pour certaines hautes autorités bissau-guinéennes

Les seuls perdants: les pauvres enfants et l'image du Sénégal!!!!!!

3.Posté par Yves martin dieme le 07/03/2013 21:53 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C kelk choz 2 bien

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image