leral.net | S'informer en temps réel

Interpellés à la suite du meurtre de Charles Ndour à Tanger: 5 Séngalais condamnés à mois ferme, 10 autres écopent du sursis

La justice marocaine n’a pas été tendre envers les ressortissants sud-sahariens arrêtés, samedi dernier, à la suite de la mort du jeune Charles Ndour, ce Sénégalais tué en même temps que trois Camerounais, dans des affrontements entre migrants Noirs et jeunes Marocains.


Rédigé par leral.net le Mercredi 3 Septembre 2014 à 16:00 | | 4 commentaire(s)|

Interpellés à la suite du meurtre de Charles Ndour à Tanger: 5 Séngalais condamnés à mois ferme, 10 autres écopent du sursis
Présentés au juge hier, pour avoir empêcher l’évacuation de la victime vers l’hôpital, ils ont vu le magistrat avoir la main lourde à leur égard. En effet, 8 parmi ces Sudsahariens, dont 5 Sénégalais, ont été condamnés à un mois de prison ferme. Et dans le lot de nos compatriotes, il y a une fille, informe la Rfm qui indique qu’un 9e mis en cause a été relâché. Aussi, 41 autres personnes, dont 10 Sénégalais, ont été condamnées à une peine d’un mois avec sursis pour s’en être pris à des membres des forces de sécurité lors d’une manifestation, samedi après-midi. Désormais, tous ces migrants risquent le rapatriement vers leur pays d’origine. Selon nos confrères, les autorités sénégalaises s’activent auprès des autorités chérifiennes pour éviter qu’ils ne soient ramenés à Dakar. Quant aux trois suspects marocains arrêtés dans le cadre de l’enquête, ils sont toujours en détention. Le corps de Charles Ndour qui a été autopsié devrait être rapatrié dans les prochains jours à Dakar.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image