leral.net | S'informer en temps réel

Interpol et le FBI pistent des faussaires et "door kats", escrocs internationaux sénégalais, à Dakar et Kaolack


Rédigé par leral.net le Lundi 1 Juin 2015 à 08:00 | | 17 commentaire(s)|

Interpol et le FBI pistent des faussaires et "door kats", escrocs internationaux sénégalais, à Dakar et Kaolack
L'affaire Thione Seck n'a pas fini de révéler tous ses secrets. Des sources de Leral indiquent que dans cette affaire les enquêteurs travaillent en étroite collaboration avec Interpol et le FBI. A Kaolack et dans la capitale sénégalaise, les enquêteurs sont à pied d'oeuvre et certains faussaires qui fréquentent assidûment un hôtel de la place sont écoutés et surveillés.

Pour rappel, les enquêteurs de la Section de recherches ont en effet trouvé 43 paquets de coupons verts chez Thione Seck, estimés à 43 millions en faux euros, soit 26 milliards de francs Cfa en faux. Les gendarmes ont aussi découvert 32,9 millions de francs Cfa et 50 euros qui ne sont pas des faux. L'artiste est en détention depuis près d'une semaine.

Leral dans l'univers des "door kats", escrocs internationaux sénégalais...

Le mode opératoire est le même : Soutirer de l'argent, arnaquer, escroquer et tous les moyens sont bons pour atteindre leurs objectifs. Leral lève un coin sombre sur l'univers des "door kats".



Ces marchands d'illusion, ces faux marabouts, ces usurpateurs d'identité. L'internet pullule de ces gens malveillants qui ont des profils pré fabriqués dans tous les réseaux sociaux. Des escrocs qui se disent marabouts, guérisseurs avec une expérience dans le domaine de plusieurs années ou de dons légués, de pouvoirs occultes réels. La liste est loin d'être exhaustive. Mais, les Sénégalais ne sont pas dupes et certains de ces soit disant samaritains tombent plus souvent dans les mailles de la justice. D'autres plus rusés continuent leur business lugubre. Ne t'étonnes pas de les voir dans les pays arabes recueillir certains dons destinés aux pauvres pour les s'approprier. Ces bandits prennent cet argent illicite et investissent dans la lutte et autres. Ils deviennent des distributeurs automatiques d'argent et animent des soirées et galas. Tout cet argent qu'ils dilapident ne leur était pas destiné. Comment ont il osé ?

Si ces gens là nous offusquent par leur façon d'agir, d'autres par contre ont investi des domaines plus sales. Ce sont les "door kats" comme on les appelle en wolof. Ces gens là flairent un pigeon et avec des secrets magiques, rendent impuissants le sujet. Et ensuite, ils se proposent en guérisseurs. En vérité, ce sont eux mêmes qui allument le feu et jouent en même temps les pompiers. Beaucoup tombent dans leurs panneaux et se font plumer jusqu'au dernier centime. Ou alors, ils se disent prédicateurs et avec des jeux de mots, comme de parfaits psychologues, hypnotisent la proie et lui soutirent tout son argent. Le Sénégalais doit être prudent, avoir l'esprit alerte pour ne pas tomber dans leur piège. Tout tourne autours de l'argent même s'ils te disent tout au début que cela ne les intéresse pas ; tu te rendras compte au final que c'était faux. Et lorsque les dés sont jetés, tu te retrouves dans un cycle interminable où tu risques d'y laisser toutes tes plumes. Prenons nos précautions et démasquons ces gens malveillants qui ternissent l'image du Sénégal au niveau international en laissant une mauvaise empreinte dans les consciences. Que l'état fasse le nécessaire pour éradiquer ce mal au plus vite et qu'il poursuit en justice certains de ces Sénégalais qui ont des avoirs douteux et á qui leurs activités ne permettent pas de justifier leurs biens. Barrons la route à ces "door kats", ces manipulateurs, ces escrocs, avant qu'ils ne mènent notre Sénégal dans le désarroi total. Usons de tous les moyens pour extirper ce mal qui gagne du terrain. Pour cela, restons vigilants et ne croyons pas au premier venu même s'il nous promet monts et vaux.

Leral va publier le profil de chaque escroc notoire...






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image