leral.net | S'informer en temps réel

Intervention au Mali : les éléments précurseurs sénégalais ont quitté Dakar

Rédigé le Dimanche 20 Janvier 2013 à 13:21 | | 2 commentaire(s)

Une soixantaine d’éléments précurseurs du contingent de 500 soldats sénégalais devant aller au Mali a quitté Dakar dimanche dans la matinée, à destination du Mali, pays dont ils vont aider à la libération de la partie nord sous la coupe de groupes armés islamistes depuis le début de l'année 2012, rapportent la radio privée RFM et la RTS1 (télévision privée).



Intervention au Mali : les éléments précurseurs sénégalais ont quitté Dakar
La RFM précise que les éléments précurseurs ont décollé à la base aérienne militaire de Ouakam à bord de deux avions, sans donner de détail sur le calendrier de départ du reste des troupes. Le contingent est dirigé par le colonel Nguirane Ndiaye, selon la RTS1 (télévision publique).

En saluant le départ des précurseurs, le chef d'état major des armées sénégalaises, le général de brigade Mamadou Sow a exhorté le commandement et les hommes de ce contingent à faire montre "d'un comportement exemplaire et de professionnalisme", suivant une tradition militaire sénégalaise.

Le chef de l’Etat, Macky Sall, par le biais d'un message adressé à l'Assemblée nationale, a invité mercredi les Sénégalais de tous bords à s’unir autour d’un élan consensuel pour soutenir la mission du contingent de 500 soldats sénégalais devant aller au Mali, pour aider à la libération du nord de ce pays sous la coupe de groupes armés islamistes depuis le début de l'année 2012.

‘’J’appelle toutes les composantes de la Nation sénégalaise, au-delà de toute considération, à s’unir autour d’un élan consensuel pour soutenir la mission de notre contingent qui sera engagé au Mali’’, a dit le chef de l’Etat dans un message adressé aux députés et lu par Mankeur Ndiaye, ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur.

‘’Le Mali, auquel nous sommes liés par l’histoire, la géographie, le sang et un destin commun, est plus qu’un pays voisin. Il est un pays parent’’, a poursuivi le chef de la diplomatie sénégalaise, en délivrant le message du chef de l'Etat devant les députés.

Selon le président de la République, toute menace qui touche le Mali, concerne aussi le Sénégal.

‘’Aider le Mali à recouvrer son intégrité territoriale en mettant hors d’état de nuire des groupes terroristes, c’est prévenir un danger qui guette à nos frontières, défendre notre propre paix et notre sécurité, protéger le Sénégal et sa population’’, a poursuivi M. Ndiaye.

Au Mali, les militaires sénégalais viendront prêter main forte aux troupes françaises et maliennes qui combattent les islamistes aux côtés d'autres contingents de pays d'Afrique de l'Ouest et du Tchad.

La France est intervenue au Mali le 11 janvier dernier alors que les djihadistes se dirigeaient vers Sévaré, une ville du sud dont la prise aurait compromis toute intervention.

Depuis, l'armée malienne a repris les villes de Konnan et de Diabaly qui étaient tombées sous le contrôle des groupes armés dont la progression a aussi été freinée.

Suite à cette évolution, le Sénégal et des pays de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) avaient annoncé l'envoi de troupes pour débarrasser le Mali des groupes islamistes, considérés comme une menace pour les autres pays de la sous-région.

APS




1.Posté par kitekat le 20/01/2013 13:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la CEDEAO joue au poker pour le financement des troupes africaines . la guerre coute chere .

2.Posté par Paas le 20/01/2013 14:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et pourquoi vous publier deux Soldats Israeliens ici? Vous ne prennez meme pas la pene d'utiliser google image....


Esaayer d'etre professionels ... et respecter le peuple sénégalais.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site

Dans la même rubrique »
< >

Mercredi 1 Octobre 2014 - 09:08 Le CICES pour désengorger l’UCAD - Par Habib Sy



Hebergeur d'image