leral.net | S'informer en temps réel

Interview-Sabri Lamouchi : "je ne crois pas qu’on vivra le même scénario qu’en 2012 contre la même équipe"

Le Sélectionneur des Eléphants reste prudent sur la confrontation avec les Lions du Sénégal, le 12 octobre prochain à Abidjan. Sabri Lamouchi prédit un « match serré » mais envisage cependant de tout mettre en œuvre pour glaner une victoire.


Rédigé par leral.net le Samedi 5 Octobre 2013 à 08:57 | | 1 commentaire(s)|

Interview-Sabri Lamouchi : "je ne crois pas qu’on vivra le même scénario qu’en 2012 contre la même équipe"
our ce match contre le Sénégal, vous avez fait appel à Max Gradel ainsi que Kolo Touré qui retrouve la sélection après une longue période d’absence. Qu’est-ce qui a motivé votre choix ?

En ce qui concerne Kolo, il avait été blessé et il ne jouait pas en club. Mais en ce moment, il est en pleine forme et il a retrouvé du temps de jeu dans son nouveau club, Liverpool. Donc c’est logique qu’il revienne en équipe nationale pour nous apporter son expérience. C’est un joueur sur lequel la défense doit se reposer.
Quant à Max Gradel, il s’est malheureusement blessé lors d’un regroupement des Eléphants. Mais depuis un mois, il a repris les entraînements avec son club et il fait partie du groupe Saint-Etienne qui doit jouer Monaco ce week-end. J’ai fait appel à 24 joueurs, le bon esprit de Max Gradel et sa joie de vivre seront une valeur ajoutée pour le groupe.

Qu’est-ce qu’il en est de l’état de sante de Traoré Lacina qui figure également sur la liste des joueurs convoqués ?

Traoré Lacina n’a pas jouer les deux derniers matchs avec son club parce qu’il avait un problème à l’épaule. Mais il vient de terminer son match il y a une demi-heure où son club a perdu (0-2) contre Tottenham en Europa League. Il n’a pas débuté la rencontre mais il a joué toute la deuxième mi-temps. Il a fait de bonnes choses. Il a l’air de tenir le choc. Je suis en contact avec lui et je suis content de le compter parmi le groupe.

Y a-t-il d’autres cas de joueurs susceptibles de présenter des bobos ?

Non. Mais il faut signaler l’absence de Seydou Doumbia qui, malheureusement, est de retour d’une blessure contractée il y a cinq semaines avec une déchirure à la cuisse. Mais il a retrouvé son groupe en club. On va le laisser retrouver le terrain et enchaîner des matchs. De même Arouna Koné retrouve son club après un éloignement dû à une blessure. Bref, touchons du bois pour que les joueurs convoqués soient tous en bonne santé pour le regroupement.

Pour une fois vous disposez de tout votre monde au milieu du terrain. Cela ne va pas vous poser un problème de choix ?

C’est la première fois où je vais avoir cet effectif au milieu de terrain et je suis content d’avoir ce problème-là. Il y a peu de temps, c’était le problème inverse. On était obligé de composer une équipe d’une manière ou d’une autre. Parce qu’on n’avait pas le nombre et les postes suffisants. Une sélection de la dimension de celle de la Côte d’Ivoire passe par ce genre de problèmes, vu la qualité de ses joueurs. Et s’ils répondent tous présents, c’est parce que le rendez-vous contre le Sénégal est important pour eux, pour l’équipe nationale et pour la Côte d’Ivoire.

Le ticket pour le Mondial 2014 passe par une double confrontation contre le Sénégal. Mais la qualification peut-être possible, selon certains observateurs, après la première manche ?

Moi je ne crois pas qu’on vivra le même scénario qu’en 2012 contre la même équipe. Je pense au contraire que ce sera difficile. C’est à nous de faire en sorte de ne pas nous compliquer la tâche. Pour arriver à cela, il nous faut être bien concentrés, faire une bonne semaine de travail et nous préparer à vivre un match difficile face aux Sénégalais. Devant nos supporters, nous nous devons de produire la meilleure prestation pour nous donner le maximum de chance avant le match retour. Je serai ravi d’avoir un score large en notre faveur comme le prédisent les analystes et les consultants. Mais je doute que le score soit large, parce que ce sera un match serré. Les Sénégalais ne viendront pas avec la fleur au fusil et c’est à nous d’être vigoureux, compacts et équilibrés et concentrés. Nous serons déterminés et appliqués, c’est sûr, avec à l’idée l’importance de l’enjeu de ce match.


Après avoir revu et analysé la dernière sortie des Eléphants contre le Maroc, sur quoi allez-vous mettre l’accent pour le travail de préparation ?

Nous allons mettre l’accent sur les problèmes que peuvent poser les Sénégalais et essentiellement sur nos arguments. Parce que nous jouons à domicile et nous pouvons tout faire pour remporter cette rencontre afin de nous donner le maximum de chance avant le match retour. En tout état de cause, c’est la première fois où je peux compter sur la totalité de mon groupe. Ce qui démontre la volonté individuelle et collective de tous les Eléphants de vouloir faire en sorte que leur pays soit bien représenté. Pour cela, il va falloir faire le nécessaire en se préparant comme il se doit.


source: FIF



1.Posté par ndiaye le 05/10/2013 20:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le match contre la cote d'ivoire se gagnera au niveau mental mais il est dommage de constater que le coach du senegal est un poltron.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image