leral.net | S'informer en temps réel

Interview exclusive du khalif general des tidianes Elhadji Mouhamadou Mansour Sy Borom Daara – yi

Un des chefs religieux les plus instruits du Sénégal,Homme de Dieu d’un verbe facile, Serigne Mansour Sy Borom Daaraji est très connu de par sa science mystique et son humour. Il est un grand éducateur et un grand agriculteur. C’est une référence dans la lignée de Seydi Hadji Malick Sy
Entretien réalisé par Serigne Alioune Sall Safiétou Sy


Rédigé par leral.net le Mercredi 17 Février 2010 à 02:38 | | 24 commentaire(s)|

Interview exclusive du khalif general des tidianes Elhadji Mouhamadou Mansour Sy Borom Daara – yi
Né le 26 Muharram 1344/H ( 15 AOUT 1925 ), Serigne Mansour Sy est le deuxième fils de Seydi Aboubacar Sy après Serigne Moustapha Sy Djamil . Sa mère est Sokhna Aïssatou Seck qu’on appelle communément Sokhna Astou Seck, issue de la grande famille léboue du Cap-Vert, fille de Mame Demba Seck dont les descendants sont entre Rufisque, Bargny et Mbao . Serigne Mansour Sy a eu un frère utérin du nom d’Alioune Sy rappelé à Dieu à bas âge et enterré dans le mausolée de sa mère à la grande mosquée de Serigne Babacar SY .Les seules préoccupations de Borom Daara Ji sont les champs et l’enseignement “Mbaye Mi ak Mbaye Sy” comme il se plait à le rappeler dans cet interview exclusive qu’il a accordée à Serigne Alioune Sall Safietou Sy précisément à Tivaouane.
S.A.S : Honorable Khalife Général des Tidjanes.Vous avez soutenu qu’il y’a beaucoup de choses qui vous sont aussi chères sinon plus que la Khilâfa quelles sont elles ?

Je tiens d’abord à te saluer et à te remercier toi Alioune Sall pour le fait que tu t’intéresses à l’œuvre de ton grand père le Vénéré Seydi Hadji Malick Sy. Que Dieu t’assiste. La raison pour laquelle tu m’as trouvé dans ma chambre c’est que je dois respecter les ordres de mon médecin qui m’a interdit toute lecture de même des activités intenses du fait de ma récente opération des yeux. Quant à votre question, c’est vrai que la khilafa est d’une importance notoire pour moi, mais certains évènements l’ont précédé et sont pour moi d’une importance capitale.


Interview exclusive du khalif general des tidianes Elhadji Mouhamadou Mansour Sy Borom Daara – yi
[L'officier Serigne Mansour Sy en 1946 , Camp Militaire de Kaolack .
Un jour de 1938, Serigne Babacar Sy m’a remis une lettre en destination de mon homonyme Al Hadji Mansour Sy Malick, afin qu’il la lise. Il était de leurs habitudes de se concerter sur leurs correspondances respectives afin de trouver la meilleure réponse possible .En 1938 donc, Serigne Babacar Sy reçut une lettre qui l’informa de sa nomination comme président d’une coopérative ainsi que de celle d’El Hadji Mansour comme vice-président. Serigne Babacar Sy me chargea donc de dire à mon homonyme que pour le moment il avait donné une réponse négative et conseilla à ce celui-ci d’adopter la même attitude.
En plus de sa réponse, mon homonyme me remit un poème qu’il me chargea de montrer a mon père et dans lequel il disait : ” Fa yâ Ahmadal Mansour nadjlal Khalifati, Falâ zilta Maneçoûrane ladaa koula widjhati” « Ô toi Mansour, fils de Khalifa, ou que tu ailles, que la grâce de Dieu te suive. »

A la lecture de ces vers Serigne Babacar Sy me dit : « Amin »

Donc ces prières d’Al Hadji Mansour à mon endroit ainsi que le « Amin » de Serigne Babacar Sy sont pour moi deux choses qui m’apporte autant de satisfaction que la Khilafa. En février 1957, un Jeudi toujours, je vins trouver mon père pour l’informer de mon départ pour la Daara .Comme j’avais l’habitude de le faire.

En ce moment il était alité .En fait mon père est resté couché pendant 5 mois. Plus tard un émissaire du nom de Mar Ciss vint me trouver au Daara et m’informa que mon père avait besoin de moi pour régler quelques affaires courantes. Ce jour là il me dit « je te remercie mon fils car si on a besoin d’assistance c’est précisément parce que on est dans l’impossibilité de se satisfaire soi même. Tu m’as assisté que Dieu fasse de même pour toi »

Cette prière de mon père est la deuxième chose qui me vaut plus se satisfaction que la Khilafa.
Le 10 aout 1997, j’allais comme à mon habitude chercher El Hadji Abdou Aziz pour recevoir la délégation officielle. Cela pour respecter encore la coutume qui consistait à aller chercher Al Hadji Mansour Sy Malick, sur ordre de mon père, afin qu’ensemble ils se rendent à la mosquée pour célébrer la nuit du Maouloud.

Le 17 aout donc, je fis savoir à Dabakh que toute assistance était là et n’attendait que lui .Ce jour là, il me remit un poème dans lequel il disait : “Tallâhi mâ talahate chamssoune wa mâ haroubate ilâ wa aneta mounâ khalbî wa wasswâssî”

- Je jure que ne se lève point le soleil et ne se couche t-il point sans qu’en mon fort intérieur je ne pense à toi .
- Jamais je ne m’assois dans une causerie et ne la clôture sans mentionner ton nom .

- Chaque inspiration que je fais et que me vaut un bonheur, et chaque expiration dont la cause est un malheur qui me frappe s’accompagnent de ton image.

- je n’étanche point ma soif sans qu’auparavant je ne t’aies devant moi dans une vision. »

Le 9 septembre1997, un mercredi Ndéye Sophie sa fille, porteur d’un message de son Père vint me voir.

Ce dernier me demandait d’aller faire des prières pour lui aux mausolées de Serigne Babacar Sy et d’El Hadji Malick et après venir le voir.

Quand ce jour là, 2h du matin, je sortis des mosquées je rencontrais Mansour et Mame Alfa Sy Dabakh. Je me réjouis de la coïncidence et leurs fis part de la mission dont j’étais chargé par mon père. Le lendemain jeudi je m’accompagnai de mon fils Cheikh Tidiane Sy ; d’Abdou Sarr et de mon chauffeur Souleymane Dabo à qui je demandais de passer par la route des Niayes afin que je jette un coup d’œil sur mes champs. Là un problème technique avec ma voiture fit que finalement c’est avec Mbaye Gueye que je rejoignis Dakar vers 17h20

Elhadj Moustapha Diop m’accueillit et m’introduisit auprès du vieux qui demanda à l’assistance de rester en place avant de me remettre les vers qui devait me consacrer Khalife de Cheikh Ahmed Tidjani ” Bouchrâkoumou maneçourou khad woulitoumou sirral khilâfati mawrida zamâni, O Mansour, bonne nouvelle ! Vous êtes investi du secret du Kalifat où se désaltèrent les assoiffés …

S.A.S: Il parait que vous avez chanté la bourda pour ton père Serigne Babacar Sy en compagnie d’Ahmad Sy Wellé.
Mon père à d’abord chanté le bourde accompagné de Serigne Ndioba dés l’apparition de la lune.
A la maladie de ce dernier. Il le fit avec Serigne Birane Sarr. Un jour il eut une grippe et demande à ce que Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy et moi nous prenions la relève. Sur ma demande il s’efforça de célébrer l’office, mais cela devait être la dernière bourde qu’il chanta personnellement.

Puis Serigne Cheikh et moi entrions en lice pendant des années mais comme il était souvent retenu à Dakar, Mbaye Dondé le remplaça à mes côtés. Puis à sa disparition en 1957, Seydou Wellé prit la relève.

S.A.S: Il est dit que vous dirigiez admirablement le wazifa?

Un jour que Serigne Babacar était à Ndiassane, Ahmad Sy Wellé, Mandickou, Modou faye et Balla Falli m’entouraient dans une séance de wazifa .A la fin de la récitation quand je retrouvais mon père, il me fit part de l’émotion extrême qui s’était emparée de lui.

Il faut aussi dire que j’étais particulièrement vigilant par rapport à la ponctualité de mes talibés à la mosquée.

S.A.S : Vous avez pour habitude de demander à vos talibés de regagner leurs villages d’origine à la fin de leur formation afin qu’ils y enseignent le Coran .

Lamine Diouf Imam de la Mosquée Seydi Aboubacar Sy faisait partie de mes élèves. Aliou Ndiaye, Assane Diop,Oustaz Nguirane et bien d’autres ont été formé par ma modeste personne et c’est eux qui perpétuent ces enseignements dans les mosquées, et Daaras.

S.A.S: Vous avez aussi pour réputation d’honorer toutes les personnes, sans distinction de leur condition sociale. D’où vous vient cette habitude ?

Cela découle des enseignements du Prophète saw et de la pratique des anciens qui nous servent de guides.

S.A.S : A propos du Gamou, quels sont les fondements du bourde ?

C’est en fonction de la divergence sur la date de naissance du Prophète psl qui, selon les uns et les autres, se situe entre le 2, le 8 ou le 12 du mois de Rabih Al Awal.

El hadji Malick homme de sagesse de modestie et de conciliation pris le bourde (panégyrique du Prophète psl de Imam Boussayri) composé de 10 chapitres et en récitant un pour chaque jour depuis l’apparition de la lune .puis au 12eme jour il célèbre le Maouloud car le 12eme jour est le plus dans les livres

S.A.S : A quand l’université de Tivaoune ?

Cheikh Ngom (Architecte) a déjà fini les plans et ils sont entre les mains des ingénieurs chargés des travaux et du comité de suivi.L’université sera située entre la mosquée de El hadj Malick SY et ma maison. Le cout est de 300 000 millions que je compte libérer seul grâce au produit de mes champs .Ce sera ma contribution pour mon grand père.

S.A.S : Quels ont été les conseils de votre père en ce qui concerne l’agriculture?

C’est lui qui m’a éduqué, formé et donné l’Ijaza, Itlakh et Itlakhoul Itlakh.Avant de terminer mes études j’avais déjà sous son ordre, commencé à enseigner.



Interview exclusive du khalif general des tidianes Elhadji Mouhamadou Mansour Sy Borom Daara – yi
Serigne Mansour SY et son Frere Serigne Cheikh Tidiane SY Al Maktoum
Mon père m’a conseillé de m’adonner à l’agriculture afin de trouver une occupation à mes Talibés. Je me fis donc attribué un champ à Yandal. Ma première récolte n’était pas bonne .Quand je m’en suis plaint auprès de mon père, il me conseilla d’en remettre le produit à Serigne Medoune SARR en guise de Hadiya. A mon arrivée, ce dernier me dit qu’il soupçonnait la main de mon père .Je répondis par l’affirmative.
Bref ma deuxième récolte fut très abondante et mon père très satisfait de moi, me conseilla de persévérer. Aujourd’hui j’ai un système de goutte à goutte qui vaut des centaines de millions.

S.A.S : Que conseillez vous aux talibés faces aux turpides de notre temps?

Le Prophète SAW dit « je vous laisse un chemin radieux dont son jour et sa nuit ne font qu’un »

Fils de marabout ou pas la pratique de la religion, la recherche de la connaissance et le travail sont mes recommandations.




1.Posté par mbaye le 17/02/2010 03:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

macha allah Sy

2.Posté par AMD le 17/02/2010 09:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

alkhamdoullilah
yag fi te weer

3.Posté par DAKAROIS le 17/02/2010 09:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

YALLA NA YALLA DEUGUEUREUL SA TAKHAWAYE, DOLLI LA WEER, TAASS GNOU SI SA BARKE MAME AK SAYE WADIOUR.
AL BARKA SY

4.Posté par Talibe le 17/02/2010 10:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Al hamdoulilah, Alhamdoulilah . . . A travers cette interview on ne note que les enseignements de Dieu, de son prophète et des saints hommes comme Seydil hadj Malick et ses honorables fils

5.Posté par Abass Coulibaly le 17/02/2010 10:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

YALLAH, deffalal Mame sunu, Seydi Mansour SY Ibn Seydi Ababacar SY (RTA), Ibn Mawlana Cheikh Seydi ElHadji Malick SY (RTA) gudd aw fan, wër ak Wërle, mucc ak muccule, barile ak barkeele ci maggaayu Seydina Mouhammadou Rassoullâhi.
Amine.
Wa Kullu amine antum bixaïry.

6.Posté par yaye fall le 17/02/2010 11:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

yalla nala sougniou borom doli wér té goudal say fan barké Seydina Mouhamed (PSL) biyilén sougniou kanam

7.Posté par Moustapha Djamil le 17/02/2010 11:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Maa chaa Allah. Bel article. Nous souhaitons longue vie et santé de fer à Cheikh Seydi Mouhammadoul Mansour Sy Borom Daara dji. Bon gamou à tous les taalibés Tidjanes.

8.Posté par Moussa gassama le 17/02/2010 12:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis trés fier de lire la modestie prophétique du Khalif, que DIEU l'accorde une longue vie pleine de santé. Quant à nous nous resterons toujours quelques soient les propogandes et les mises en scéne Thiow li Thiow lii Cheikh la. Merci et rendez vous au GAMOU

9.Posté par ken le 17/02/2010 12:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

riiiiiiiiiiiiiiiiiire

10.Posté par yaye fall le 17/02/2010 12:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

mooo mooooo mo yaw Moussa gassama gaw nga fouy dé mo kholal boul doug si polimique yoyou OK tiénél rék té Gamou mom c'est pour tous les musulmans fo né meune nga ko fété dailleurs Serigne Touba mofi ndieukeu Gamou kon no coment

11.Posté par AICHA le 17/02/2010 12:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Manchallah


Yalla rek mo woor Té Mouhamed moye yonetame

loudoullolou do touss sy malick yalla na yalla yook saye fane ak fanou keep kouye dioulit giir ganouye tek thi yonou siratal moustahim
noko sa mame ak sa papa dane défé

Amin vive l'ISLAM mome rekla dou lèlène

12.Posté par Mbaye Dondé le 17/02/2010 13:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Juste pour rectifier le grade: Soldat Mansour Sy!

13.Posté par Bay fall le 17/02/2010 13:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

yaye fall, modere ton langage. je suis mouride comme toi, mais Serigne Touba 'beuguol kouy togne'. se respecter c'est respecter l'autre dabor.
diegeulou!

14.Posté par Cri du Coeur le 17/02/2010 13:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nkrumah, il ne suffit pas de s'appeler Sané pour être casacais.
Selon moi t'es qu'un la-che doublé d'un prétentieux. Ca suffit, tu te réfugies en France tandis que nous nous vivons dans la merde à cause des bandits, il faut parler en votre nom mais pas celui de la Casamance. Je suis né, à peine j'ai commencé à marcher que cette situation a éclaté. Aujourd'hui je suis en passe de me marier et fonder ma famille. De Grâce ce que j'ai vécu à cause des personnes comme toi, je voudrais vraiment l'épargner à ma progéniture. Ca suffit, ca suffit.... ji bonket
Tu ne peux pas prétendre diriger un mouvement en étant loin du territoire. Il faut être conséquent avec toi même. Reviens ici te battre aux côtés de tes sois disant combattants. Un chef suprême n'est jamais loin de son armée, il est devant et essuie les même tirs que ces combattants au lieu de rester en Europe à profiter de la paix k d'autres ont fait moult sacrifices pour l'avoir. Alors Nkrumah laisses les casaçais vivre en paix comme t'es entrain de la vivre en Europe. De Grâce

15.Posté par El Hadj Malick Sy Konaré le 17/02/2010 13:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quel fut mon bonheur de voir ton image et de lire tes paroles. Dieureudieuf Serigne Mansour. Je t'aime du plus profond de mon coeur. Que Dieu te garde longtemps et trés longtemps et en bonne santé.

AMINNNNNNNNN

16.Posté par MATAR KHALY le 17/02/2010 15:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

yale nala yale bayi souniou kaname té mayla wére gou yarame sy sawané wakh dji rafétna té nékha dégue liguéye rék moy deug sy comme nigua ka wakhé yale naniou yale tass sisa barké mame akh si sa barké pape dieuredieuf borom daradji et bon gamou a tout les senegalais.

17.Posté par Dof Bi le 17/02/2010 16:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Yaye FALL Sénégal rewoum jamm la. Avant d'etre mouride, tijane ou autre on est d'abord des musulmans. Et le Prophete Mouhamed (PSL) s'est adressé à tout le monde
Bayyil fen baxoul
Salam

18.Posté par finess le 17/02/2010 16:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

que dieu te donne longue vie et une santé de fer.je t adore

19.Posté par Mouhamed GUEYE le 17/02/2010 17:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Remercions ensemble le BON DIEU pour nous avoir donné un tel KALIFA

20.Posté par baayfaal le 18/02/2010 00:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

soldat mansour sy !!!!! c'est marrant............aujourd'hui khalifa

21.Posté par yaye fall le 18/02/2010 11:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

yaw dof bi dofo dangay dof dof lou ndakh dof dou kham ni dafa dof il faut que gniou animé sén coment yi sinon dou am khorom c'est tout! té tognianté Bi fi lagniou ko fék fi lagnioukay bayi c'est pas méchant Sénégal sougniou Sénégal la y'a des famille ou on trouve tous les confréries kon bokh gniouni nén la mais tognianté bi moy khorom si kouy diang sindidi chaïtané doula meunal dara c'est mon cas baye fall day meune farss si non donatoko mais gnioune gneup bénalagne mais nak Serigne Touba amoul morom dé bonne journée et bon GAMOU à tous les musulmans du monde yalana sougniou borom nangou gniane yeup Barké Séydina Mouhamed (PSL) KHEWEUL

22.Posté par alfecene aidara le 14/12/2010 01:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

serigne mansour sy ngou ley nianale goudou fane were qui yarmee ak bepe boole joulite

23.Posté par HAMIDOU SAIDOU BARRY le 26/12/2010 10:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

SERIGN MOUHAMADOU MANSOUR QUE LA PAIX SOIT SUR LUI POUR L ETERNITE
YAL NAGUA YAGUA OUF GNOBOTGUI AMIIIIN YA RABI

24.Posté par la thiessoise le 06/02/2011 22:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

serign mansour sy yalla nafi yag j'ai envie d'aller à tivaoune boul gnou faté si gnani begeu na trop gua nianal ma

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image