leral.net | S'informer en temps réel

Invitation de Sarkozy à Macky Sall: M. le Président, et si vous entriez dans l’Histoire?

Le candidat aux élections françaises du 22 avril a semble-t-il invité notre nouveau président pour une visite en France le 18 avril, ce qui ferait de ce déplacement le premier de Macky Sall à l’étranger. Il convient d’abord de souligner la nature inopportune d’une telle invitation de la part d’un candidat qui pourrait ne plus être aux affaires dans la semaine qui suit, et qui à coup sur ne prendra aucune mesure d’envergure sur le plan diplomatique dans la dernière semaine de son (unique?) mandat.


Rédigé par leral.net le Jeudi 12 Avril 2012 à 11:45 | | 4 commentaire(s)|

Invitation de Sarkozy à Macky Sall: M. le Président, et  si vous entriez dans l’Histoire?
Cette invitation ne s’explique que par une volonté de récupérer l’aura qui entoure le candidat élu, pour booster sa popularité au niveau de l’électorat d’origine africaine. En effet, l’identification à la leçon de maturité démocratique que le Sénégal a administrée au monde, est effective au niveau de toute la diaspora africaine. De ce point de vue, en s’affichant à coté de celui qui en est le principal symbole, Sarkozy espère faire opérer un transfert affectif qui se transformerait en vote pour lui. Dès lors, il est clair qu’en répondant à cette invitation, Macky va en campagne pour Sarkozy.
Ma conviction est que Macky devrait diplomatiquement décliner cette invitation entre autres pour les raisons suivantes :

Devoir de rupture


La volonté de rupture qui s’est exprimée à travers le rejet du régime de l’alternance, ne se limite pas à mon avis à la politique intérieure. Elle se nourrit d’une approche globale formulée à travers l’émergence d’un nouveau type de sénégalais (NTS) mais aussi d’un nouveau type de président. En termes de politique étrangère cela devrait se décliner par une rupture d’avec l’à-plat-ventrisme toujours affiché devant l’ancienne puissance coloniale, dont la dernière expression fut la mission commandée de Benghazi.

En réservant la première sortie officielle à la France, dans un contexte où les urgences nationales offrent une belle excuse de rester au pays, et où la situation sous régionale rend plus qu’opportun un premier déplacement ouest-africain, l’on ne fera que renforcer cette posture néocoloniale qui fait de la France l’horizon indépassable de notre diplomatie.

De plus, dans la mesure où la primauté semble être donnée à la diplomatie de voisinage, ainsi qu’en atteste le discours de l’IFRI, cette visite poserait un défi quant à sa cohérence d’avec la politique étrangère qui nous a été présentée.

Devoir de cohérence

Il est clairement établi que Macky Sall a pris l’option d’une diplomatie du voisinage, notamment pour le retour de la paix en Casamance. Dès lors cette option diplomatique qui est à saluer, devrait le pousser, pour garder une certaine cohérence, à réserver sa première visite officielle aux États voisins. C’est que dans la symbolique diplomatique, le choix de la première visite a des implications telles qu’elle ne devrait pas obéir à une logique de court terme, mais aux orientations stratégiques du pays en question.
Nicolas Sarkozy lui-même a réservé sa première visite à l’Allemagne, et en fera certainement de même s’il est réélu, convaincu qu’il est de la centralité de la construction d’un axe Paris-Berlin fort pour le rayonnement de la France.

Donc pour reprendre une terminologie chère à Sarkozy, une première visite doit être choisie et non subie, et dans le cas d’espèce on est plus dans le second cas.

Devoir de fierté
Il ne s’agit point aussi de faire intervenir des ressentiments, ou même de la subjectivité dans les choix diplomatiques d’un pays, mais de rappeler juste de faits qui de par leur gravité, devraient pousser à réfléchir avant d’accorder à Sarkozy l’honneur d’une première visite officielle, qui plus est dans une situation pré-électorale.

Les murs de l’Université Cheikh Anta Diop tremblent encore ; et l’odeur de souffre, pour parler comme l’autre, y est sans doute encore perceptible. En effet, c’est dans ce sanctuaire du savoir, qui porte le nom d’un illustre intellectuel qui aura consacré sa vie à rétablir la dignité bafouée de l’homme africain, que Sarkozy a prononcé les mots les plus blessants qu’il m’ait été donné d’entendre, montrant ainsi toute son inculture. A travers le discours de Dakar, Mr Sarkozy aura montré à la face du monde que les talonnettes dont il avait besoin étaient celles de l’esprit.

Non! Un homme qui a insulté l’homme africain, ne mérite pas que lui soit permis de surfer sur cette vague d’espoir que suscite l’exploit sénégalais, pour rester au sommet.

Non! Un homme qui aura montré si peu de considération pour nos parents immigrés établis en Hexagone, et dont la plupart d’ailleurs avant même ses propres parents, ne mérite pas que nos glorieuses conquêtes soient le tremplin de ses rêves personnels de grandeur.

Mr le Président, si vous ne répondez pas à ces trois devoirs, c’est sans doute parce qu’il y en aura d’autres encore plus pressants.
Serait-ce un devoir de reconnaissance, comme en attestent les propos d’Ibrahima Sene du PIT qui faisaient de vous le candidat de la France?
Serait-ce un devoir de fidélité aux milieux d’affaires proches de Sarkozy dont on dit qu’ils auraient apporté quelques pécules à votre campagne rendant possibles vos multiples pérégrinations transsénégaliennes considérées comme la raison principale de votre succès électoral?
Serait-ce un devoir d’allégeance à un pays qui vous a remis une de ses plus hautes distinctions des les premiers instants de votre descente aux enfers, vous conférant ainsi une immunité de fait, par rapport à la furie revancharde de Wade?

En tout cas voilà une belle opportunité d’apporter un beau démenti à tous ceux dont l’esprit est habité par ces doutes. Mais plus important que tout cela, voila une excellente occasion, comme pour répondre à l’autre, d’entrer dans l’histoire.

Alioune Ndiaye
Montreal – Canada



1.Posté par Famille de victime du Naufrage du Joola le 12/04/2012 14:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

LES FAMILLES DE VICTIMES UNIES ET DETERMINEES...NON A LA FRANCAFRIQUE...
MACKY SALL SERA-T-IL LE PRESIDENT QUI NE MEPRISERA PAS SON PEUPLE ET LES FAMILLES DE VICTIMES DU NAUFRAGE DU JOOLA. SERA-T-IL CELUI QUI APPORTERA VERITE ET JUSTICE sans que la Françafrique soit présente dans ce drame...Tant de pressions diplomatiques pour faire annuler la procédure judiciaire en France par le Président sortant Me WADE....
LES INTERETS ECONOMIQUES ET POLITIQUES (Françafrique) doivent- ils entraver la vérité et la justice et bafouer les droits de l’homme
ET UNE EPINE ENTRE LA FRANCE ET LE SENEGAL concernant la procédure judiciaire en France. Les familles de victimes françaises ayant porté plainte après que le Sénégal a tout simplement classé l'affaire en 2003 en soutien à toutes les familles de victimes et pour le respect de nos disparus.... NAUFRAGE DU JOOLA 26/09/2002 près de 2000 victimes, 13 nationalités,
D’HONORER LA MEMOIRE DES DISPARUS RECHERCHER sur Youtube des vidéos sur le naufrage du Joola au LENDEMAIN DU DRAME (images de HAIDAR EL ALI), des images douloureuses et des témoignages très forts et des témoignages qui accusent le pouvoir sénégalais.

2.Posté par Famille de victime du Naufrage du Joola le 12/04/2012 14:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

UNE EPINE ENTRE LE SENEGAL ET LA FRANCE..... CES FANTOMES QUI HANTENT….. DIEU EST GRAND ET IL SAURA APPORTER VERITE ET JUSTICE.
On ne peut pas tourner la page quand on sait que le drame était prévisible... Tous du Président Wade, son fils, aux ministres savaient que le bateau n’était plus navigable et pourtant on l’a remis en rotation après plusieurs avaries (la dernière 10 septembre 2002, le drame a eu lieu le 26 septembre). 2000 victimes mortes dans d’atroces souffrances pour la plupart des jeunes.
Les secours n’arriveront que 18 h après alors que le drame était connu, pourquoi ???? Tout était possible, des victimes abandonnées….
Pourquoi le président Wade a-t-il refusé que les forces françaises décollent pour porter secours ?
Un pool d’avocats sénégalais payés sur les deniers publics pour faire annuler tous les mandats mais la procédure judiciaire en France toujours en cours et toujours 7 mandats d’arrêts internationaux à l’encontre des présumés coupables. Un drame méprisé et bafoué mais des familles de victimes déterminées.....

3.Posté par Famille de victime du Naufrage du Joola le 12/04/2012 14:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

QUAND MAITRE FARTHOUAT VIENT au secours de Me EL HAJI DIOUF.. AVOCATS PAYES SUR LES DENIERS PUBLICS PAR LES WADE DANS L'AFFAIRE DU NAUFRAGE DU JOOLA POUR FAIRE ANNULER LA PROCEDURE JUDICIAIRE EN FRANCE....On s'interrogent....
QUAND LES INTERETS ECONOMIQUES ET POLITIQUES PASSENT AVANT LA JUSTICE ET LES DROITS DE L'HOMME
LES FAMILLES DE VICTIMES VOUDRAIENT CROIRE A UNE JUSTICE INDEPENDANTE EN FRANCE.....
Me EL HADJI DIOUF fait parti du pool d'avocats sénégalais payés sur les deniers publics par Maitre WADE. DANS CE POOL D'AVOCATS SENEGALAIS SE TROUVE également Me ASSAITA TALL SALL et AUSSI DEUX AVOCATS FRANCAIS qui sont Me FARTHOUAT et Me DUPONT MORETTI cherchait l'erreur !!! quand on s'intéresse à l'affaire BOURGI : Karim porte plainte contre BOURGI son avocat est Me FARTHOUAT et M. BOURGI pour se défendre son avocat est Me DUPONT MORETTI. ....
LE NAUFRAGE DU JOOLA 26 SEPTEMBRE 2002 AU SENEGAL, près de 2000 victimes mortes dans d'atroces souffrances. FAMILLES DE VICTIMES : NOS ENFANTS ONT BESOIN DE NOUS, DE LA VERITE....ET D'UNE JUSTICE INDEPENDANTE EN FRANCE ET QUE CESSENT LES PRESSIONS DIPLOMATIQUES POUR FAIRE ANNULER LA PROCEDURE JUDICIAIRE EN FRANCE.

4.Posté par sow le 12/04/2012 18:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Entre autres priorités le cas de la mauritanie qui vient d'expulser certains de nos compatriotriotes
pour des raisons farfelues.car si notre pays en faisait de même,je ne sais combien de mauritaniens tant négros africains que maures seront expulsés du sénégal.
je pense que cette décisiosn de la mauritanie n'est pas liée à la lutte de sécurisation en rim mais une action destinée à dire à macky sall en tant que halpoular,nous vous tenons .faites attentions à vos position s vis vis des halpoular mauritaniens qui jubilent par votre élections sinon vous recevrez tous vos compatriotes trés bientôt

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image