leral.net | S'informer en temps réel

Israël contraint et forcé de retirer ses troupes terrestres de Gaza !


Rédigé par leral.net le Mercredi 6 Août 2014 à 19:35 | | 0 commentaire(s)|

Israël contraint et forcé de retirer ses troupes terrestres de Gaza !
C’est une belle victoire du Peuple Palestinien et de la solidarité des peuples des pays opprimés qui l’ont soutenu et des peuples des pays oppresseurs qui ont armé et soutenu Israël.

En effet, cette nouvelle guerre d’agression d’Israël contre le Peuple de Palestine a ressuscité chez les peuples du monde entier le cri de guerre de Lénine : « Peuples opprimés et peuples des pays oppresseurs, Unissez vous ! » contre les guerres impérialistes de conquête coloniale, pour la paix, la solidarité et la coopération mutuellement avantageuse, pour un monde de justice sociale et de fraternité.

La résistance héroïque du peuple de Palestine face à la barbarie du Gouvernement d’Israël a suscité un élan de solidarité qui s’est exprimée dans des manifestations publiques massives dans les principaux pays occidentaux qui ont armé ( USA, France , Grand Bretagne,) ou soutenu Israël dans cette agression coloniale ( pays de l’Union Européenne), et dans les pays en développement, notamment en Amérique latine, où les peuples et leurs gouvernements, ensemble, ont puissamment exprimé leur solidarité avec la Palestine.

Cette pression populaire des peuples des pays oppresseurs sur leurs gouvernements n’ a pas épargné Israël même, où des milliers de manifestants, dont des mères ayant leurs enfants au front, ont exigé le retrait des troupes d’agression de leur propre pays, pour une paix et une coexistence fraternelle avec le Peuple occupé, meurtri et opprimé de Palestine.

Et pour la première fois dans l’histoire des Etats Unis, en plus des marches traditionnelles des progressistes contre les guerres impérialistes de leur pays et contre son soutien à Israël, une majorité des jeunes de 18 à 29 ans ont estimé, selon un récent sondage effectué par l’institut de sondage Pew , que c’est Israël qui est l’agresseur et non le Hamas pourtant présenté, à forte dose de propagande, comme une « organisation terroriste » !

C’est la détermination et la convergence de cet ensemble de luttes de solidarité avec la résistance palestinienne, qui ont emmené le Conseil de Sécurité des Nations Unies à condamner les exactions d’Israël qui n’a épargné ni femmes, ni enfants, ni personnes âgées, ni hôpitaux, ni école, ni marchés, et qui l’ ont contraint à retirer ses troupes terrestres et à souscrire au cessez le feu proposé par le Caire.

Malheureusement, à quelques exceptions près dont le peuple de Dakar au Sénégal, l’Afrique est la grande absente de cet élan mondial de solidarité avec le peuple de Palestine, et s’est même distinguée pour magnifier la politique des USA envers nos peuples, avec la participation massive de nos chefs d’Etat, au sommet organisé par le Président OBAMA, en pleine guerre d’agression Israélienne contre le peuple de Palestine, avec des « balles » et le financement des Etats Unis !

Même à l’occasion de ce sommet, aucune voix officielle africaine ne s’est fait entendre dans ce pays de gouvernement solidaire avec Israël, pour condamner cette agression et exprimer sa solidarité avec le peuple meurtri de Palestine !

Et cela est d’autant plus humiliant pour nos peuples, dont les gouvernants avaient eu le courage de rompre leurs relations diplomatiques avec Israël après la guerre de 1967 et l’occupation des terres du peuple de Palestine.

Aujourd’hui, même avec la colonisation effective de ces terres occupées, et les agressions répétées des différents gouvernements d’Israël qui se sont succédés au pouvoir, dont celles qui se déroulent sous nos yeux, nos gouvernements actuels sont devenus aphones depuis la reprise de leurs relations diplomatiques avec ce pays.

Et cela est d’autant plus insupportable pour nous, patriotes sénégalais, que notre pays a eu l’infime honneur d’être choisi par la Communauté internationale, pour présider le « Comité des Nations des Nations Unies, pour l’Exercice effectif des Droits inaliénables du Peuple de Palestine » dans ses frontières d’avant 1967, et avec Jérusalem comme Capitale.

Le gouvernement du Sénégal a justifié, par un Communiqué officiel, qu’en vertu de la mission que l’Afrique lui a confiée en plaçant notre pays à la Présidence « du Comité d'orientation des chefs d’Etat et de gouvernement du NEPAD », la nécessité de sa présence à ce sommet USA-Afrique, dont les thèmes sont : "Investir en Afrique", "paix et stabilité régionale", "gouverner pour la génération future".

Le gouvernement du Sénégal a donc préféré s’acquitter de sa mission que l’Afrique lui a confiée, tout en s’abstenant d’en faire autant pour celle que les Nations Unies ont confié aussi à notre peuple et qui était la plus interpelée par l’actualité.

C’est la raison pour laquelle, après s’être acquitté de la mission africaine, il urge que notre gouvernement s’attelle en à faire autant avec celle que l’ONU a confiée à notre peuple, en convoquant d’urgence le Comité créé à cet effet, pour prendre des mesures collectives de pression sur le Gouvernement d’Israël, pour qu’il respecte, enfin, les résolutions pertinentes de l’ONU sur la Palestine occupée, à savoir : le retour aux frontières de 1967, le respect de l’existence d’un Etat palestinien indépendant sur ses terres, avec Jérusalem comme Capitale, pour créer les conditions d’une coexistence pacifique entre les peuples d’Israël et de Palestine, et de coopération mutuellement avantageuse entre eux et le reste du monde.

Aujourd’hui, le gouvernement du Sénégal ne sera pas isolé dans cette voie, puisque pouvant bénéficier, non seulement de l’appui total de notre peuple, mais aussi de la solidarité agissante des peuples des pays oppresseurs d’Europe et des Etats Unis, et surtout de celle des peuples d’Amérique Latine et de leurs gouvernements.

C’est de cette manière que le Sénégal pourrait réellement exercer un leadership sur la question palestinienne en entrainant dans cette lutte les autres peuples d’Afrique et leurs gouvernements comme étant des pays de peuples opprimés.

Le leadership du Sénégal et de son Président ne saurait être celui de la ratification des APE, ni celui de l’endiguement de la Chine en Afrique, mais bien celui de la libération de la Palestine.

Les patriotes, républicains et démocrates Sénégalais, dans les Partis politiques et dans les organisations de la société civile, sont interpelés par l’histoire !



Ibrahima SENE

PIT/SENEGAL







Hebergeur d'image





Hebergeur d'image