Leral.net | S'informer en temps réel



Italie: Compliments grotesques et attouchements sur une jeune fille. 2 sénégalais arrêtés à Ferrara.

Rédigé par leral .net le 10 Septembre 2008 à 16:48 | Lu 1499 fois

Deux sénégalais sont interpellés à Ferrara pour avoir procédé à des attouchements et compliments grotesques sur une fille dominicaine. Les faits remontent au 7 septembre, en fin d’après-midi. Ces événements interviennent dans un climat particulièrement difficile pour les immigrés en Italie. D’abord il ya eu “ le paquet sécurité” voté par le gouvernement Berlusconi, et qui préconisait, dans un premier temps, l’immigration clandestine comme un délit. Et puis ensuite la volonté de faire purger, dans leur pays d’origine, 3.300 immigrés détenus dans les prisons italiennes.

Par Babacar Niang. Leral.net


Italie: Compliments grotesques et attouchements sur une jeune fille. 2 sénégalais arrêtés à Ferrara.
FERRARA. Les 2 sénégalais se sont approchés d’un groupe de filles dominicaines qui se promenait sur la plage, puis de leur bouche sont sortis des compliments grotesques. À un moment donné, un des 2 Sénégalais, celui âgé de 37 ans et connu de la police italienne, commence à indisposer d’abord une des filles, celle agée de 30 ans, et puis ensuite il procède par des attouchements de corps avec insistance. La scène s’est passée le 7 septembre, en fin après-midi sur la plage de Lido Scacchi à Ferrara. Les filles, malgré l’angoisse, ont réussi à se réfugier dans une agence immobilière et ont appelé les carabinieri.
Les 2 Sénégalais, bien qu’ils aient tenté de faire perdre leurs traces en s'échangeant leurs vêtements, ils ont été identifiés et arrêtés.


Ces événements interviennent dans un climat particulièrement difficile pour les immigrés en Italie. D’abord il ya eu “ le paquet sécurité” voté par le gouvernement Berlusconi, et qui préconisait, dans un premier temps, l’immigration clandestine comme un délit, puni d'une peine de six mois à 4 ans de prison, Imaginez un peu le scénario : une loi qui tente de punir 1 million d'immigrés clandestins qui vivent et travaillent en Italie. En effet, le gouvernement de droite au pouvoir est confronté à un sérieux problème: les prisons italiennes sont pleines et il y en a trop de prisonniers etrangers et immigrés.

Actuellement dans les 205 maisons pénitentiaires italiennes, sont détenus 56.000 personnes. La droite prévoit d’en expulser 3.300 immigrés détenus pour les envoyer purger leur peine chez eux. Pour ne pas être taxée de pays raciste et xénophobe, la droite, par la bouche du garde des Sceaux Alfano nous informe dans le jounal la Repubblica: “ Nous allons nous conformer à la convention de Strasbourg de 1983 sur le transfert des personnes condamnées, il existe des accords bilatéraux déjà conclus avec l’Albanie et la Roumanie, et des projets sont déjà en cours avec le Maroc, juste pour faire des exemples. Il est clair que sur le plan international, il faudra travailler beaucoup.”

Donc il ya une volonté manifeste de changement de cap pour donner une autre image de l’Italie. Pas question de construire de nouvelles prisons pour les remplir de clandestins et de petits délinquants. En effet, l’Italie a la réputation d'être un endroit dans lequel on peut vivre et commettre des petits délits sans avoir trop de problème avec la justice.

L’Italie a une population vieille et son taux de natalité est le plus faible d’Europe. Les italiens, ces anciens pauvres de l’Europe, ont besoin de l’immigration pour leur survie. et au-delà de toutes ces mesures que la droite veut prendre pour contrer l’immigration clandestine, il urge donc de faire une sérieuse politique d'intégration. Et surtout mettre en règle cette horde de clandestins qui travaile comme ouvriers, femmes de ménage ou aide à domicile pour les personnages âgées. Une véritable force de travail pour des tâches que les italiens ne veulent pas faire.