leral.net | S'informer en temps réel

Italie : Un Sénégalais condamné à 30 ans pour le meurtre de sa copine par plusieurs coups de couteau


Rédigé par leral.net le Samedi 12 Novembre 2016 à 08:40 | | 1 commentaire(s)|

Photo: Illustration
Photo: Illustration
Le Sénégalais Gora Mbengue a été condamné, hier, en Italie à 30 ans de prison pour le meurtre de sa petite amie Veronica Valenti le 26 octobre 2014 de plusieurs coups de couteau parce que simplement, elle voulait le quitter.

Le jour de sa mort, Veronica Valenti était âgé de seulement 30 ans. Son père Joseph parle d’«une bonne fille, qui ne méritait pas cette fin terrible». Veronica vivait avec son père après le décès de sa mère, quelques années auparavant, d’un cancer. Sa relation avec Gora, en principe, a été un baume qui a soulagé la douleur de cette perte.

Seulement, Gora Mbengue (27 ans au moment des faits) et qui vivait à Catane était du genre violent. Manutentionnaire dans une entreprise de boissons gazeuses et passionné de hip hop, le Sénégalais qui se faisait appeler Boy Jordan, The Boss ou Bad Boy, passait la plupart de ses soirées dans les discothèques. C’est d’ailleurs dans l’une d’elles qu’il a rencontré en 2013, soit un an avant le meurtre, celle qui deviendra par la suite sa copine : Veronica Valenti.

Selon les témoignages de leurs amis, les deux semblaient très amoureux. Cependant, leur relation était orageuse et semblait instable. Une connaissance a déclaré : «Avant Gora était un type normal, mais après, il était étrange, se battait souvent avec beaucoup de violence». Elle a même souligné qu’une fois, Gora avait cassé l’arcade sourcilière d’un de ses amis, «seulement parce qu'il a parlé avec Veronica».

Sa violence et sa jalousie maladive avaient rendu méfiant le père de Veronica qui avait d’ailleurs averti sa fille. «J'avais toujours dit à Veronica d'être prudente, je ne suis pas raciste, mais j’ai toujours dit que nous devons être prudents. Ils ont d'autres cultures, d'autres religions, d'autres façons de vivre».

Donc lorsque Gora a commencé à être violent, la jeune fille a décidé de le quitter. Un choix qui n'a jamais été accepté par le Sénégalais et qui l'a amené à déclencher une réaction violente.

C’était le jour fatidique du 26 octobre 2014. Veronica Valenti est allée à Catane pour parler pour une dernière fois avec Gora et clarifier la situation. Elle se gare sous la maison de Gora qui descend en pantoufles. Il détenait par devers lui un couteau, comme il l’avouera à la police par la suite : «Je suis sorti de la maison avec un couteau et je pensais : si elle dit non, je vais la tuer ...».

Ce qui devait arriver, arriva : Les deux ont eu une violente dispute, Gora la massacre de violents coups de couteau à l’abdomen. Selon la reconstitution qui avait été faite, le Sénégalais continuait à s’acharner avec une certaine fureur sur le corps de Véronica avant de s’enfuir abandonnant sur place ses pantoufles et le couteau.

De nombreux témoins ont assisté à la scène, appelant 113. Pour les enquêteurs, il n'a pas été difficile de rattraper Gora qui n'a pas résisté, avouant le crime.

Source Le Populaire






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image