Leral.net | S'informer en temps réel



Italie: inspecteur de police tue un sénégalais d’un coup de fusil à pompe.

Rédigé par leral .net le 1 Février 2009 à 16:19 | Lu 1771 fois

Paolo Morra (50 ans), inspecteur de police à Civitavecchia, a tué samedi matin d’un coup de fusil son voisin de palier, Diouf Modou Cheikh (42 ans) depuis 20 ans en Italie, d’un projectile de calibre 12 à la jambe droite. L'homme a été chargé dans une ambulance, mais les secours ont été inutiles, Cheikh Diouf meurt durant le transport à l'hôpital de Saint-Paul.
Par Babacar Niang leral.net


Italie: inspecteur de police tue un sénégalais d’un coup de fusil à pompe.
Morra est le vice responsable du bureau de l'immigration à Civitavecchia et a été menotté par ses propres collègues qu'il avait lui même alertés. Maintenant, les enquêteurs essayent de comprendre pourquoi un tel geste, mais Morra parle d'un coup parti accidentellement, à la suite d'une altercation entre immigrés qu'il avait décidée de mettre fin en utilisant son fusil à pompe.

Une histoire tout simplement dramatique. En effet, le policier, en 1995, a été déjà impliqué dans une fusillade à Borgata Aurelia, et depuis deux mois était en congé de maladie. Le sénégalais pour survivre en Italie vend des sacs au marché de la ville portuaire. Le policier a une grande passion pour les chiens de race, et avec ses frères, ils ont un élevage de chiens de race. Le sénégalais Cheikh Diouf, qui vivait avec deux cousins dans une petite maison à côté de la maison du policier, avait une grande famille à entretenir. Deux femmes et six enfants au Sénégal recevaient tous les mois l'argent gagné au cours de l'été sur les plages de Ladispoli, et en hiver il vendait à Piazza Regina Margherita.

Ce samedi matin, il est 8,30 lorsque les deux destins se croisent dans la cour qui borde les deux propriétés. À ce point, la vérité est à déterminer. Certains parlent de litige entre les deux hommes. 2 témoins ont déposé devant le procureur Bianca Maria Cotronei et leurs versions contrastent avec celle de l'inspecteur qui soutient la thèse du coup parti accidentellement, immédiatement suspendu de ses fonctions par le commissaire Giuseppe Caruso.


La version de Diagne Mor, cousin de Cheikh Diouf, a été fondamentale: «J'ai entendu deux coups de feu. Diouf était dehors dans la cour en train de préparer ses affaires pour aller au travail. Je suis sorti immédiatement et je l’ai vu à terre et le policier avec l'arme à la main. Diouf, blessé dans une mare de sang nous a dit de rentrer dans la maison. Après dix minutes est la police est arrivée. Ils ont essayé d'arrêter le saignement avec un anneau. Ensuite, l'ambulance est arrivée et ils l'ont emmené. "Nous n'avons pas entendu de querelle entre les deux - continue Diagne - l'agent est entré dans notre cour et a tiré, j'ai tout vu de mes propres yeux(pléonasme toléré en wolof)."Nous sommes 3 cousins et vivons dans cette maison depuis quatre mois - dit l'autre cousin, Modou Balla – Notre travail nous retient dehors toute la journée et nous n’avons jamais eu de relation ni avec l’inspecteur ni avec sa famille. Mais depuis que nous avons déménagé, cependant, l'inspecteur n'a jamais voulu nous voir dans la cour ou dans le jardin" .

Il ya lieu de préciser que les rapports entre les policiers et les modou modou, "vù cumpra" comme les appellent les italiens ici, sont difficiles et tournent souvent au drame.
Un vent d’intolérance et de haine souffle en Italie depuis que la droite de Berlusconi est au pouvoir. Dans les journaux et à la télévision sont véhiculés que des messages xénophobes et racistes envers les immigrés au lieu d’une véritable politique d’immigration pour mieux insérer les immigrés dans la société multiraciale qui est désormais en mouvement.


1.Posté par diop mouhamed le 02/02/2009 00:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la xenophobie a toujours existe ,il n' y 'a pas besoin d'aller en italie meme ici les blancs pensent qu ils sont chez eux , c'est un drame nos condoleance à cette famille qui rejoigne celle de tant d'autre senegalais tues partout dans le monde dans l'anonyma le plus parfait à quoi serve nos autorites promptes à denoncer vigoureusement le malheur des uns et à prendre parti pour les autres , ne nous voilons pas la face ce sera encore un crime de plus perpetre sur nos compatriotes à l'etranger sans suite judiciaire , qu 'il repose en paix encore mes condoleances à sa famille eploree les italiens vont dire perque lui no n ' è rimasto a casa suo c'est à dire pourquoi il est pas rester chez lui

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site