leral.net | S'informer en temps réel

"J'ai quitté le pouvoir avec 700.000 FCfa" : Quand les faits contredisent Wade

Le meeting du Front patriotique pour la défense de la République continue de faire des vagues. Au cours de cette manifestation, Me Wade, en fin politicien, a essayé de remporter la bataille de l'opinion comme il l'avait dit lors de son retour en avril dernier. Aussi, en lançant qu'il a quitté le Palais avec 700.000 FCfa, Wade cherche-t-il à donner l'image d'un ex-Président pauvre dont le fils se se voit emprisonné pour enrichissement illicite. Mais, les archives étant là, le pape du Sopi oublie qu'il est facile de démontrer qu'il est loin d'être "fauché". Le journal EnQuête, dans sa livraison du jour, a apporté les preuves des contrevérités du leader du Pds.


Rédigé par leral.net le Mardi 25 Novembre 2014 à 10:09 | | 26 commentaire(s)|

"J'ai quitté le pouvoir avec 700.000 FCfa" : Quand les faits contredisent Wade
S'il y a un fait sur lequel tout le monde s'accorde à propos d'Abdoulaye Wade, selon le journal, c'est sans doute sa ruse politique et sa propension à manipuler l'opinion publique à chaque fois qu'il est éprouvé. Un exercice auquel le pape du Sopi s'est livré le 21 novembre dernier, à l'occasion du meeting organisée par le FPDR. Dans sa volonté de vouloir disculper son fils Karim Wade poursuivi pour enrichissement illicite, l'ex-Président de la République affirme avoir quitté le pouvoir avec 700.000 FCfa. "Je savais que le jour où je perdrais le pouvoir, les gens se mettraient sur mes traces pour savoir ce que j'ai et ce que je n'ai pas. C'est pourquoi tous mes fonds politiques, je les ai offerts aux Sénégalais. Je leur ai tout distribué, parce que je m'étais dit que le jour où je perdrais le pouvoir, je quitterais le Palais sans argent (...). Je savais qu'ils n'allaient rien trouver dans mes comptes qu'ils ont épluchés", disait-il. En d'autres termes, Me Wade pense que tous les biens qui lui sont attribués, ainsi qu'à son fils, ne sont qu'une vue de l'esprit.

Mais, cette image d'un ancien chef de l'Etat "fauché" qu'il veut faire passer tranche, selon EnQuête, d'avec la réalité des faits. La simple évocation de l'affaire Aïdara Sylla laisse penser que Me Wade est riche comme Crésus. L'ancien député libéral avait été interpellé le 3 janvier 2013 à l'aéroport Léopold Sédar Senghor en provenance de Dubaï avec un chèque de 2,5 milliards que lui a remis l'ancien président de la République. Il sera inculpé par la Justice pour n'avoir pas pu justifier la provenance de ces chèques dont le nom des destinataires avait été révélé, à l'époque, par nos confrères du journal Le Quotidien. Au bout d'un an d'investigation, Aïdara Sylla sera libéré le 22 mars 2014. L'homme d'affaires révélera par la suite : "Me Abdoulaye Wade a récupéré ses chèques".

Alors qu'on n'a pas fini d'épiloguer sur cette affaire, rappellent nos confrères, Me Wade a accusé son ancienne ministre Ngoné Ndoye de l'avoir grugé. Par le biais de ses conseils, l'ancien président de la République porte plainte le 13 janvier 2014 contre l'ancienne maire de Rufisque-Est pour "complicité d'escroquerie" portant sur 2 milliards de FCfa. L'ancienne responsable libérale, aujourd'hui à l'APR, avait, en effet, recommandé à Wade le marabout et homme d'affaires Abdou Mangane pour qu'il puisse "récupérer" les 2,5 milliards déposés dans une banque dubaïote. Dans la correspondance transmise à ses conseils, l'ancien chef d'Etat écrit : "Je vous demande, en mon nom personnel, de porter plainte contre Abdou Mangane - citoyen sénégalais se disant homme d'affaires établi à Dubaï, mais en réalité marabout - pour manœuvres frauduleuses dans le but de susciter la confiance du requérant et se faire remettre par lui une somme de 5 millions de dollars Us (2,5 milliards FCfa) pour diverses dépenses et en détourner une partie à des fins personnelles, soit 2.645.730 euros (1.735.598.880 FCfa) et la dame Ngoné Ndoye, demeurant à la Cité Biagui, Yoff (Dakar-Sénégal) pour complicité d'escroquerie et d'abus de confiance portant sur la somme de 2.645.730 euro (1.735.598.880 FCfa)". Cette affaire, qui avait fait les choux gras de la presse, sera vite enterrée. Puisque, selon des sources dignes de foi, Me Wade est finalement entré dans ses fonds. En toute discrétion.

1,3 milliard de Monaco

Quid du 1,3 milliard trouvé dans les comptes de Karim Wade à Monaco ? Cet argent, qui a été découvert par la Commission rogatoire désignée par la Cour de répression de l'enrichissement illicite (CREI), a été l'objet d'une polémique entre les enquêteurs et Me Wade qui en réclame la propriété. Dans une correspondance adressée au Président Macky Sall, Me Wade indique que cette somme représenterait "le reste d'un don" que le Roi d'Arabie Saoudite lui avait fait. Selon toujours Wade, le Roi avait mis à sa disposition la somme de 10 millions de dollars (5 milliards FCfa), mais il avait demandé à son bienfaiteur de virer l'argent dans le compte de son fils, Karim Wade. Seulement, quelque temps après, Karim Wade a fait migrer, selon nos confrères, les fonds des Etats-Unis à Monaco.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image