leral.net | S'informer en temps réel

James P. Zumwalt, ambassadeur des USA sur les découvertes de pétrole au Sénégal: « La chose la plus importante est la transparence... »

L’ambassadeur des Etats Unis au Sénégal et en Guinée Bissau, James P. Zumwalt, qui s’exprimait sur les ondes de la Rfm, ce dimanche, dans l’émission « le grand jury », animée par Mamadou Ibra Kane, n’est pas resté muet sur la question du pétrole, et plus globalement de l’énergie au Sénégal.


Rédigé par leral.net le Dimanche 6 Novembre 2016 à 18:40 | | 1 commentaire(s)|

James P. Zumwalt a tout d’abord félicité le Sénégal pour s’être investi dans l’énergie solaire.

« L’énergie solaire est une très bonne solution qui peut améliorer la situation énergétique au Sénégal, car le pays en dispose en grande quantité », a-t-il déclaré.

L’ambassadeur considère aussi que les découvertes en pétrole et en gaz au Sénégal constituent de grandes opportunités.

« D’abord je voudrais féliciter le Sénégal pour les découvertes de pétrole et de gaz parce que cela peut permettre au pays d’avoir plus de capital pour l’investissement qui est nécessaire pour le développement. Le pétrole est une grande opportunité pour le Sénégal » a-t-il soutenu.

Avant de poursuivre: « Mais, je pense que la chose qui est la plus importante est la transparence du gouvernement et la transparence des sociétés qui investissent dans ce secteur. C’est pour cette raison que les Etats-Unis soutiennent une initiative qui s’appelle, initiative pour la transparence des industries extractives. Le but d’un tel exercice est d’inciter les sociétés privées à publier leurs contrats, de dire à tout le monde que nous avons tel ou tel type de contrat. Les gouvernements aussi devront en faire pareil. Les sociétés civiles ont un grand rôle à jouer dans cette initiative. Elles pourront avoir accès, sur internet, aux contrats des entreprises privées et à ceux de l’Etat ».

A la question de savoir si les Etats-Unis sont intéressés par les découvertes en pétrole et en gaz au Sénégal, l’ambassadeur dira: « Notre politique est de laisser le secteur privé parler avec le gouvernement… Et, c’est au gouvernement sénégalais et pas au gouvernement des Etats-Unis de décider de nouer des partenariats avec les privés qu’il va choisir. Ce n’est pas notre gaz, c’est le gaz du Sénégal ».

Sur la polémique suscitée par la transaction passée entre Cosmos Energy et Petrotim, relativement aux contrats de recherche de pétrole, il s’est voulu moins prolixe : « Cosmos a publié tous ses contrats sur internet et les journalistes qui sont intéressés peuvent y avoir accès », a fait savoir James P. Zumwalt.

Abdoulaye FALL, Leral.net


 






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image