Leral.net | S'informer en temps réel



« Je n’ai jamais demandé le départ de Me Wade »

le 29 Février 2012 à 14:10 | Lu 918 fois

Alain Juppé, ministre des Affaires Etrangères de la France
« Me Wade doit partir et laisser la place à la jeune génération ». Ces propos ont été attribués, par la presse sénégalaise, au ministre des Affaires Etrangères français, Alain Juppé. Seulement, le principal concerné soutient, mordicus, qu’il n’a jamais demandé le départ du chef de l’Etat sénégalais et que ses propos ont tout simplement été déformés.


« Je n’ai jamais demandé le départ de Me Wade »
Dans un entretien qu’il a accordé, hier, à nos confrères de la Radio de l’Onu et qui a été repris par la Rfm, le ministre français des Affaires Etrangères, Alain Juppé, est revenu sur les propos qu’on lui avait prêtés, il y a quelques semaines, et selon lesquels il aurait demandé au Président de la République sénégalais de quitter le pouvoir pour favoriser une alternance générationnelle à la tête du Sénégal. Et c’était pour dire qu’il n’a jamais tenu de tels propos. En effet, si l’on en croit le collaborateur de Nicolas Sarkozy, les journalistes qui ont rapporté les propos qu’il a tenus au sujet de la candidature de Me Wade, l’ont déformés. « Je n’ai jamais demandé le départ de Me Wade. En Afrique, il est rare qu’une autorité de la France parle sans que ses propos ne soient déformés.

Ce que j’ai dit, c’est que la France n’a pas de candidat pour la présidentielle sénégalaise et que nous appelons les acteurs du processus électoral à une cessation des violences et à la tenue d’une élection libre et transparente pour permettre aux populations de s’exprimer librement. Et j’ai ajouté qu’un jour les Sénégalais pourront opérer une alternance générationnelle » a-t-il indiqué.

Réagissant par rapport au déroulement du scrutin du 26 février dernier, le ministre français a constaté que les joutes électorales se sont déroulées dans un climat apaisé et que la transparence a été de mise. « Je constate que l’élection présidentielle sénégalaise s’est passée dans le calme et la transparence. Et cette situation est à mettre sur le compte du peuple sénégalais qui a fait preuve d’une grande maturité que je salue. Et je souhaite que le second tour soit aussi paisible que le premier et que les Sénégalais choisissent le candidat de leur cœur » a-t-il laissé entendre.

Thiané NDIAYE