leral.net | S'informer en temps réel

Jo de Rio, Pré-liste des Lionnes du basket : La Mène et les Arrières, équation de coach Tapha

Le coach de l’Equipe nationale féminine de basket, Moustapha Gaye, devrait réduire sa liste pour la suite de la préparation en direction des Jeux Olympiques dans les prochains jours. Avec un mélange d’anciennes et de jeunes, le technicien sénégalais devrait plus se faire des soucis dans les secteurs de la Mène ou encore des Arrières.


Rédigé par leral.net le Jeudi 23 Juin 2016 à 13:16 | | 1 commentaire(s)|

Jo de Rio, Pré-liste des Lionnes du basket : La Mène et les Arrières, équation de coach Tapha
Dans moins de quinze jours, le sélectionneur de l’Equipe nationale féminine de basket devrait réduire la liste des joueuses devant prendre part à la suite de la préparation aux Jeux Olym­piques de Rio, en août prochain. En stage à Dakar depuis deux semaines, les 19 Lionnes sélectionnées par le coach Moustapha Gaye ont quasiment toutes rejoint la Tanière. A l’exception de Mame Marie Sy retenue en France pour régler des problèmes administratifs. Avec tout son monde, le technicien sénégalais, deux fois champion d’A­frique, devrait disposer de suffisamment d’éléments pour composer le groupe devant continuer le reste de la préparation. Un exercice souvent délicat qui risque d’être encore plus pénible pour le coach des championnes d’Afrique. Avec un groupe composé d’anciennes et de jeunes, le technicien sénégalais se projette sur les prochaines joutes comme l’Afrobasket en 2017, le principal objectif. Les Jeux Olympiques étant juste une belle occasion d’apprentissage devant de grandes Nations du basket. Les championnes d’Afrique partagent la même poule que les Etats-Unis, la Chine, la Serbie, le Canada et l’Espagne.

Si le choix de l’objectif est clairement défini, coach Tapha devra apporter les mêmes éclairages sur le groupe devant prendre part aux prochains Jo de Rio. Avec 5 meneuses (Fatou Dieng, Mame Diodio Diouf, Bintou Diémé, Ndèye Khady Dieng et Couna Ndao), 4 arrières (Oumou Khaïry Thiam, Ndèye Sène, Magali Mendy et Yacine Diop), 4 ailières (Aya Traoré, Diary Diouf, Astou Traoré et Lala Wane et 6 pivots (Mame Marie Sy, Oumou Kalsoum Touré, Marie Sadio Béatrice Rosche, Aïda Fall, Aïcha Sidibé et Maï­mouna Diarra), il faudra trouver le juste équilibre dans ce mélange d’anciennes et de jeunes.

L’expérience ou encore l’assise dans anciennes risquent d’être perturbées par la fougue d’une jeunesse animée par la seule volonté d’hériter du flambeau de la Tanière. Au-delà, le projet d’avenir, nouveau credo du staff technique des Lionnes et des responsables fédéraux, pourrait mettre fin à l’hégémonie de certaines cadres. Une nouvelle qui devrait plus concernée les secteurs de la Mène, des Arrières et des Ailières. Alors que le problème ne devrait pas se poser chez les pivots.

Seulement, la relation longtemps tissée entre les cadres et le sélectionneur pourrait être un élément déterminant quant à une nouvelle aventure. Surtout durant les prochains Jeux Olym­piques dont la grande majorité des championnes d’A­frique n’avaient jusque-là pas eu l’honneur de disputer. Coach Tapha appréciera. La pré-liste devrait être con­nue avant le 4 juillet prochain, date à laquelle, les Lion­nes doivent se rendre au Japon pour prendre part à un tournoi. Alors que la dernière phase de la préparation est prévue juste après, en Italie.

Le Quotidien






Hebergeur d'image