leral.net | S'informer en temps réel

Jour de vérité pour un candidat à la présidentielle de 2017

Ce lundi 23 Mars 2015 restera sans doute une date repère dans l'histoire du Sénégal. Jour de verdict du procès marathon opposant l'Etat du Sénégal à Karim Wade dans l'affaire dite "des biens mal acquis". Qu'il soit un acquittement ou une condamnation, ce verdict est déjà, en soit, un événement à plus d'un titre.


Rédigé par leral.net le Lundi 23 Mars 2015 à 11:25 | | 6 commentaire(s)|

Jour de vérité pour un candidat à la présidentielle de 2017
Que Henry Grégoire Diop, le juge chargé du procès sur les bien mal acquis, se le tienne pour dit: il a sur le banc des accusés l'homme sur les épaules duquel tout l'espoir et l'avenir du PDS repose. Au terme de primaires organisées samedi 20 mars 2015, cet accusé, décidément pas comme les autres, a été choisi, que dis-je, élu par ses pairs... et surtout par son père pour être le candidat du très démocratique Parti Démocratique Sénégalais. Abdoulaye Wade a bien fait de le remarquer: les autres n'ont qu'à faire comme eux. La vie politique est à son paroxysme au PDS au moment où au Ps on bâillonne Aissata Tall et à l'AFP Malick Gackou et sa bande sont tout simplement exclus.

Cette désignation comme candidat du PDS à la présidentielle de 2017 est une pression supplémentaire que la bête politique Abdoulaye Wade met sur les juges de la CREI. S'ils condamnent son fils, ils auront condamné un adversaire de taille de Macky Sall. L'argument, selon lequel ce procès est purement politique, pourra être brandi sur tous les supports médiatiques. Par ce jeu de passe passe, Abdoulaye Wade nous fera oublier ce pourquoi son fils est pour suivi dans cette affaire rocambolesque qui prend parfois des allures de James Bond.

Au delà du bruit et de la fureur, les Sénégalais ont le droit de savoir si le célèbre détenu, incarcéré depuis le 17 avril 2013, est coupable ou innocent. Ils ont également le droit de savoir si la Cour détient des preuves concrètes et formelles pour condamner ou acquitter l'ancien « super-ministre du ciel et de la terre». Henry Grégoire Diop et sa bande sont face à l'histoire. Et dès fois, une décision de justice suffit pour en changer le cours.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image