leral.net | S'informer en temps réel

Jugé pour abus de confiance, Pape Samba Mboup édifié le 2 juillet prochain


Rédigé par leral.net le Vendredi 5 Juin 2015 à 11:03 | | 0 commentaire(s)|

Jugé pour abus de confiance, Pape Samba Mboup édifié le 2 juillet prochain
L’ancien directeur de Cabinet du Président Abdoulaye Wade, Pape Samba Mboup, a été jugé, hier, devant le Tribunal correctionnel de Dakar pour abus de confiance. Selon Le Quotidien de ce jour, l’affaire ferait suite à un refus, de la part de responsable libéral, de payer un service de courtage assuré par la société Almouhamadiya multiservices. Les responsables de cette entreprise lui reprochent d’avoir passé outre son engagement en refusant de leur reverser une commission de 3% découlant de l’achat d’une maison sise aux Almadies pour le compte de Pape Samba Mboup. Le politicien membre du Pds s’était engagé à prendre en charge les frais de la commission liés à l’achat de cette villa, selon la partie civile. Cette promesse n’a jamais été tenue, accuse le plaignant. C’est ce qui a entraîné la plainte contre Pape Samba Mboup à qui la partie civile réclame 20 millions de francs Cfa. Pape Alé Seck estime qu’il a travaillé pendant une durée de 6 mois pour lui trouver une villa. Et ses services n’ont pas été rémunérés. Il a expliqué que Pape Samba Mboup s’est rapproché de lui pour lui trouver une maison à usage d’habitation. « Pape Samba Mboup a sollicité nos services en vue de l’acquisition de la maison où il habite présentement. Il m’a fait part de son intention de déménager aux Almadies. Il fallait lui trouver, avec le concours de mon agence de courtage, une maison à 360 millions », explique le plaignant.

Mieux, M. Seck révèle que Pape Samba Mboup avait auparavant vendu à 725 millions la maison, située derrière le Lycée Lamine Guèye, qu’Abdoulaye Wade lui avait offerte. "Il m’a dit qu’il voulait une maison beaucoup plus grande. J’ai cherché pendant 6 mois avant de trouver une villa appartenant à un chinois", dit-t-il. Mais, après l’opération, renseigne-t-il, Pape Samba Mboup s’était engagé à lui reverser les frais de commission de 3%. Toutefois, cette version a été balayée par le mise en cause. Le responsable libéral a nié avoir pris l’engagement de reverser la commission de 3 %, issue de l’achat de sa maison des Almadies. Pour lui, la partie civile a tenté de lui soutirer de l’argent. Il s’est dit victime d’une tentative d’extorsion de fonds. Ses avocats ont même réclamé la somme de 10 millions pour abus de citation alors que le procureur a requis l’application de la loi. L’affaire reste en délibéré jusqu’au 2 juillet.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image