leral.net | S'informer en temps réel

Juste un mot : basta, Barth !


Rédigé par leral.net le Mercredi 15 Juillet 2015 à 00:33 | | 12 commentaire(s)|

Juste un mot : basta, Barth !
Mais pourquoi donc ? Pourquoi veut-il brûler Byzance ? Mais pourquoi a-t-il la bouche pleine de sang tel un prédateur ? Mais pourquoi donc Barthélémy Dias, député tout le temps dépité, langue de vipère, n’a que venin, sang et feu à cracher ? Barthélémy, la déraison atavique en bandoulière, la langue sur le cœur, n’inspire que mépris et dégoût, par son langage d’ordures. Son langage d’égout. Le Maire de Sacré-Cœoeur Mermoz, politicien de marteaux à l’argumentaire rachitique, aux muscles carburant la haine pour n’engendrer que violence, manque piteusement de classe, de finesse et d’esprit à l’heure de l’intelligence politique. Quelle honte ! L’inconsistance politique de Monsieur se mesure facile à sa hargne aboyeuse, sa gestuelle désordonnée et son discours( ?) désarticulé. Autant dire ses débilités d’enfant pourri gâté, de vantard, avec l’étoffe de l’orgueilleux condamné.

Il a peut-être, auprès des siens, une tactique payante consistant à n’insuffler que frayeur, effroi et peur pour se faire distinguer, pour se positionner et s’imposer au sein de l’appareil politique socialiste. Il a certainement réussi la prouesse de faire peur et de dompter ses congénères socialistes. Mais, ailleurs, il fait rire. Il fait pouffer de rire. Le jeune leader socialiste, qui signale (hier) vers Ousmane Tanor Dieng, et tourne (aujourd’hui) vers Khalifa Sall, devrait être le dernier donneur de leçon politique, de leçon de citoyenneté, de leçon de vie tout court.

En revanche, il devrait être, si la lucidité le visitait, le premier de la classe intelligente composée de femmes et d’hommes humbles. Voici quelqu’un qui devrait faire sienne, en tout temps et en tout lieu, la valeur qu'’est l’'HUMILITE. Aussi bien vis-à-vis des Socialistes que des Républicains. Car, lorsque ta famille (les socialistes) et tes voisins (l’Apr) te couvrent et te recouvrent d’un certain voile, tu dois être l’enfant du quartier le plus poli, le plus discret, si tu es doté de sens et d’intelligence. Mais, hélas !

Barthélémy Dias, l’aboyeur public, est encore l’un de ces fauves, de ces mâles qui s’étripent, s’égosillent et vocifèrent encore dans le monde très policé des relations publiques et des relations humaines. Surtout, face à une Dame intelligente, lucide, diligente, prévenante, prévoyante, futuriste, en bonne Mère de famille, en bonne Leader politique, en Bonne Femme d’Etat, nommée Aminata Touré alias Mimi. La rigueur, le sens des responsabilités, la personnalité de Madame Aminata Touré constituent un grenier, un inépuisable gisement, un fécond vivier, un terreau fertile et un viatique si porteur, si nourricier et si précieux où s’abreuvent des épris de savoirs, de savoir-faire, de culture, d’intelligence, de manières de voir, d’être et de vivre.

Barth, vous avez, donc beaucoup à apprendre de Madame Aminata Touré. Beaucoup. Beaucoup. Plutôt que de s’attaquer à elle, sachez raison garder. Approchez-vous plutôt d’elle pour vous humaniser davantage. Ce serait là une posture humaine, humaniste, porteuse de valeurs cardinales plus aptes vous accomplir humainement et intellectuellement et à vous réaliser politiquement. On ne piétine pas un TRESOR. Arrêtez vos attaques de politicien à deux sous contre Madame Aminata Touré. Arrêtez de vous ridiculiser par vos paroles d’enfantillages et par vos actes de délinquant politique.

Tout le monde, sauf vous, et votre parti, devraient faire chanter sa lyre quand les choses chauffent ou mettre le feu et la haine partout quand le calme règne. Heureusement que tout le monde n’est pas Bartlémy Dias. Heureusement que notre pays regorge de gens dignes, intelligents, vaillants et valeureux à tout point de vue qui se détournent du chemin de Barthélémy Dias.

Je vous invite donc Barth, à plus de lucidité politique. A un meilleur comportement d’homme. Sans haine.

Babacar DIOUF
Membre CCR
APR Grand-yoff







Hebergeur d'image