leral.net | S'informer en temps réel

KEDOUGOU - Protestation contre la crise alimentaire : Les enfants organisent un concert de casserole

Appuyés par des groupes folkloriques de leur région, les enfants de Kédougou devaient organiser hier un concert de casseroles. Par cette initiative, ces manifestants ont voulu protester contre la crise alimentaire à l’occasion de la Journée mondiale de l’alimentation.


Rédigé par leral.net le Vendredi 17 Octobre 2008 à 06:11 | | 0 commentaire(s)|

KEDOUGOU - Protestation contre la crise alimentaire : Les enfants organisent un concert de casserole
Des enfants de la région de à Kédougou (Est), appuyés par des groupes folkloriques locaux, devaient organiser hier jeudi à partir de 21 h, un concert de casseroles pour dénoncer la crise alimentaire, indique un communiqué reçu à l’Aps.


«Cette manifestation est organisée à l’occasion de la journée mondiale de l’alimentation et dans le cadre de la campagne mondiale d’Action Aid contre la faim ‘’KaakonkoKELE’’ (Faim Zéro au niveau international)», note le texte.


Selon le communiqué, les enfants font ainsi écho des cris du cœur de leurs mamans lancés lors de la restitution d’une enquête sur l’impact de la crise alimentaire sur les ménages à Kédougou.


«L’enquête menée par les femmes du groupe Ged (Genre et développement) révèle qu’avec le renchérissement des denrées de première nécessité, beaucoup de ménages éprouvent de plus en plus de mal à assurer les trois repas quotidiens dans la commune de Kédougou», ajoute la même source.


Action Aid cite les complaintes d’une élève Kandia Tounkara, âgée de 12 ans qui risque de ne pas poursuivre ses études, ses parents ayant des difficultés, dit-elle, à l’inscrire du fait de la cherté de la vie.
Les préoccupations de Awa Diallo, mère de huit enfants, mariée à un cultivateur, ont aussi trait à l’alimentation, la récolte ayant été «insuffisante», ainsi qu’à la scolarité des enfants, indique encore le communiqué.
«La campagne mondiale de lutte contre la faim d’Action Aid ‘‘KaakonkoKELE’’ demande aux gouvernements de respecter leur engagement à réduire la faim de moitié d’ici 2015», poursuit l’Ong.


«La crise alimentaire a plongé des pans de la société, jusque là épargnés par la pauvreté et la faim», déclare Moussa Faye, représentant résident d’Action Aid au Sénégal. Il précise, que la situation est aggravée par la discrimination faite aux femmes dans leur accès à la terre et aux moyens de production.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image