leral.net | S'informer en temps réel

Kaïré envoie Moustapha Guèye "chez Ardo"*

ASSOCIATION DES LUTTEURS EN ACTIVITE

Les milliards offerts par le président Abdoulaye Wade à l’Association nationale des lutteurs professionnels en activité (ANLPA) sèment le trouble dans les rangs. Boy Kaïré, le président de ladite structure et son prédécesseur au poste Moustapha Guèye s’envoient dans les cordes à coups de directs et autre uppercuts ‘’verbaux’’.


Rédigé par leral.net le Samedi 31 Mars 2012 à 02:40 | | 0 commentaire(s)|

Kaïré envoie Moustapha Guèye "chez Ardo"*
Boy Kaïré attaque et cogne Moustapha Guèye, le "Tigre" de Fass. On n’est pas dans l’arène, mais sur le ring de la presse. Les deux anciens lutteurs s’affrontent dans des joutes orales au sujet des deux milliards offerts par l’ancien chef de l’Etat, Me Abdoulaye Wade, à la mutuelle des lutteurs regroupés au sein de l’Association nationale des lutteurs professionnels en activité (ANLPA). Boy Kaïré qui répondait à la sortie de Moustapha Guèye, affirme dans un entretien avec le quotidien Wal Fadjri, que si l’ancien "Tigre" de Fass se défoule sur lui et sa structure, c’est parce qu’il a refusé d’accéder à la requête de celui-ci. Selon lui, Moustapha Guèye lui a demandé «de financer son projet d’académie de lutte à Mboro pour un montant de trois cents millions».

Pas du tout tendre envers son prédécesseur à la tête de la structure, Boy Kaïré affirme que «Moustapha Guèye est un arnaqueur (…), qui se nourrit de la politique». Comme pour achever l’ex-"Tigre" de Fass, le président de l’ANLPA parle de sa «maison de Sacré Cœur offerte par Ousmane Tanor Dieng" et du "passeport diplomatique acquis sous Abdoulaye Wade».

Interpelé sur la défaite de son candidat, Boy Kaïré avoue l’avoir «vécue avec philosophie, avec un esprit sportif». Toutefois, il demande au président Macky Sall de faire la lumière sur le «milliard cent millions qu’aurait débloqué le président Wade pour le démarrage de l’Arène nationale». Mais il comprendrait que cette question de l’Arène nationale soit un peu mise en veilleuse, du fait que «les priorités sont ailleurs».



*Aller "chez Ardo" : formule courante dans la lutte avec frappe, pour dire aller se faire soigner par le corps médical, à la suite d’une blessure occasionnée par les coups. Ardo, c’est le Professeur Abdourahmane Dia, plus connu sous le diminutif peulh de "Ardo". Il est président de la Commission médicale du CNG (fédération de lutte).






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image