leral.net | S'informer en temps réel

Kamou l’aide-soignant et la nymphe, ou une séance de... consultation pas comme les autres

AMADOU MACTAR CAMARA ENCOURT 4 ANS DE PRISON POUR "TENTATIVE DE VIOL" SUR UNE GAMINE DE 15 ANS

NETTALI.NET – Amadou Mactar Camara risque quatre (4) ans de prison ferme. Cet aide soignant au dispensaire Roi Baudouin de Guédiawaye est accusé d’avoir tenté de violer une jeune fille de 15ans, au cours d’une consultation médicale.


Rédigé par leral.net le Jeudi 2 Juillet 2009 à 19:37 | | 0 commentaire(s)|

Kamou l’aide-soignant et la nymphe, ou une séance de... consultation pas comme les autres


Les faits se sont déroulés le 13 juin dernier, à 16heures, au dispensaire de Roi Baudouin où la partie civile était admise en observation. Mlle Niang qui souffrait d’anémie, a confié à Amadou Mactar Camara qu’elle avait des pertes blanches.

Sur ce, raconte la jeune fille, l’aide soignant s’est proposé de lui faire un lavage avant de la conduire dans une cabine qu’il a fermée à clé. Elle ajoute que Camara lui a ensuite demandé de se déshabiller et de se mettre sur la table de consultation avant d’introduire une bouteille contenant un liquide dans son sexe de même que son doigt.

Cette dernière qui croyait que l’aide soignant était en train de la consulter, s’est dite surprise lorsqu’elle a senti le sexe du prévenu sur le sien. Du coup, elle s’est relevée et s’est rendu compte que ce dernier avait sorti le sexe dehors.

Mise au parfum, la mère de la victime n’a pas hésité à alerter le personnel médical avant de traîner Kamou en justice. A la barre, la dame a révélé qu’avant le forfait, Camara avait évacué la salle en faisant sortir tous les accompagnants des malades.

La mère de la victime, a dit qu’elle s’en était plainte auprès du gardien du dispensaire qui lui avait répondu qu’il n’en avait pas le droit puisque c’était un jour de visite.

Une allégation battue en brèche par Camara qui a du reste clamé son innocence. En effet, dans ses déclarations, il a soutenu qu’il n’a pas consulté la jeune fille. Il s’est juste contenté de lui prescrire une ordonnance lorsque cette dernière lui a fait savoir qu’elle avait des pertes blanches.

Selon un des avocats de Mlle Niang, Camara n’avait même pas cette prérogative puisqu’étant aide-soignant. Me Barra qui a réclamé la somme de 10millions à titre de réparation considère que Camara devait être poursuivi pour exercice illégal de médecine.

Quant à son confrère Me Kane, il a demandé une requalification des faits de tentative de viol, en viol puisqu’il y a eu pénétration.

Embouchant la même trompette que l’avocat, le substitut du procureur a jugé les faits graves d’autant plus qu’ils se sont déroulés dans une structure hospitalière. Pour la répression, il a requis une peine de quatre (4) ans de prison ferme.

Quant à la défense, elle estime que le prévenu doit être relaxé purement car le certificat médical n’atteste pas d’une quelconque violence sexuelle. Les avocats de Camara ont jugé exagérée la demande de la partie civile.

Amadou Mactar Camara qui a été taxé de coutumier des faits, sera fixé sur son sort le 8 juillet prochain, jour du délibéré.

- Par ZAHRA -






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image