leral.net | S'informer en temps réel

Kaolack: Abdoulaye Ly condamné à 15 ans de travaux forcés pour meurtre

L’accusé septuagénaire Abdoulaye Ly, emprisonné le 22 février 2011 pour avoir tué sept jours auparavant Lamine Lèye d’une balle de fusil, a été condamné, jeudi, par la Cour d’assises de Kaolack (Centre) à 15 ans de travaux forcés pour meurtre.


Rédigé par leral.net le Jeudi 20 Mars 2014 à 16:40 | | 0 commentaire(s)|

Kaolack: Abdoulaye Ly condamné à 15 ans de travaux forcés pour meurtre
Attrait à la barre de la premiére session de la cour, initialement pour assassinat aujourd’hui disqualifié en meurtre, le vieux Abdoulaye Ly a écopé de 15 ans de travaux forcés pour meurtre et détention illégale d’arme. Il est également condamné à payer 5 millions de dommages et intérêts à la maman et à la veuve de la victime.

Abdoulaye Ly a expliqué à la barre qu’il s’était battu avec Lamine Lèye trouvé dans la brousse du village de Daytangal (Tambacounda) et qui voulait lui arracher son fusil.

Selon l’accusé, c’est au cours de cette altercation que son protagoniste a appuyé par mégarde sur la détente déclenchant le coup fatal.

Abdoulaye Ly, qui a une haine contre le défunt née d’une supposée relation adultérine qu’il aurait eu avec sa première épouse, a volontairement tué, a indiqué l’avocat général Théophile Turpin.

M. Turpin qui a demandé la disqualification du crime d’assassinat en meurtre a requis la condamnation d’Abdoulaye Ly à 20 ans de travaux forcés pour ce délit et six mois pour détention illégale d’arme.

Tout ce dossier est bâti sur le rapport d’expertise médico-légale est à écarter parce qu'il n'est pas fait dans les conditions requises et est en contradiction avec les constatations des gendarmes, a indiqué Me Ousseynou Ngom convaincu que l’impact de la balle conforte la thèse de l’accident.

Me Ngom, qui a plaidé pour une peine clémente pour son client, a demandé la disqualification non pas en meurtre, mais en homicide involontaire et la confusion des peines sur l’homicide et la détention illégale d’arme.

La Cour d'assises a, en définitive, disqualifié les faits en meurtre, condamné Abdoulaye Ly à 15 ans de travaux forcés pour meurtre et six mois pour détention illégale d’arme et ordonné la confusion des peines (15 ans).

APS






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image