leral.net | S'informer en temps réel

Kaolack : la CENA va enquêter sur un transfert d’électeurs

La Commission électorale nationale autonome (CENA) va enquêter sur un transfert présumé d’électeurs de deux villages du département de Nioro vers la commune de Kaolack (Centre) et éventuellement sévir contre les auteurs, a déclaré mardi l’un de ses membres, le colonel Momar Guèye.


Rédigé par leral.net le Mardi 11 Mars 2014 à 20:43 | | 0 commentaire(s)|

Kaolack : la CENA va enquêter sur un transfert d’électeurs
"La CENA a effectivement constaté l’existence d’un transfert de centaines d’électeurs des villages de Keur Habibou Guèye et Niassène, dans la communauté rurale de Taïba Niassène (département de Nioro), vers la commune de Kaolack", a dit le colonel Guèye.

Selon lui, la CENA a saisi la justice, pour cette affaire.

Au nom de la CENA, il effectuait à Kaolack une mission de vérification du transfert d’électeurs en question.

"Informée de l’existence d’un transfert massif d’électeurs de deux villages de Nioro vers la commune de Kaolack, l’assemblée de la CENA nous envoyé à Kaolack, où nous avons rencontré les responsables de la CEDA (le démembrement de la CENA dans le département de Kaolack) et ceux de la commission administrative d’inscription sur les listes électorales", a-t-il expliqué.

Les responsables de la CEDA et de la commission administrative locale chargée des listes électorales "ont soutenu, sans la présence des électeurs concernés, qu’ils n’étaient au courant d’aucun transfert", a ajouté Momar Guèye, en présence d’un autre membre de la CENA, Babacar Macodou Ndiaye.

"Malheureusement, a-t-il poursuivi, interrogés, les chefs de village de Keur Habibou Guèye et Niassène, et quelques uns des électeurs concernés ont pris le contrepied des membres de la CEDA et de la commission administrative, en déclarant qu’il y a effectivement eu un transfert d’électeurs."

Le colonel Guèye déclare avoir obtenu des témoignages selon lesquels des cartes d’électeur ont été effectivement récupérées dans les deux villages concernés et transférées à Kaolack.

La CENA, chargée de la supervision des élections, avant, pendant et après le scrutin, va "prendre toutes les dispositions nécessaires pour ramener le processus électoral à la légalité", à Kaolack, a-t-il assuré.

Il annonce que les 12 membres de la CENA, au niveau national, vont se réunir en assemblée générale pour "analyser en profondeur les faits notés à Kaolack et voir si les contrôleurs et superviseurs [locaux de la commission électorale] sont impliqués" dans ce transfert d’électeurs.

"Nous allons faire respecter le Code électoral. Il n’est pas question que la réputation de pays démocratique du Sénégal soit entachée par de tels agissements", a-t-il dit.

"La justice, qui est déjà saisie, appliquera rigoureusement la loi, quand elle aura disposé des conclusions des enquêtes complémentaires commanditées", a-t-il ajouté.

Les Sénégalais éliront des conseils ruraux, départementaux, régionaux et municipaux le 29 juin prochain.







Hebergeur d'image