leral.net | S'informer en temps réel

Karim Wade bientôt transféré au Cap Manuel : Début des négociations pour un protocole bis ?

Karim quitte la prison de Rebeuss dans les prochains jours. Selon une source de Grand Place, l’ancien ministre des Transports Aériens, condamné à 6 ans de prison ferme par la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei), sera bientôt extrait de sa cellule pour atterrir au Cap Manuel et sera voisin d’Hussein Habré.


Rédigé par leral.net le Samedi 29 Août 2015 à 09:01 | | 12 commentaire(s)|

L’Etat est-il en train de desserrer l’étau autour des personnalités et des éléments concernés par les dossiers dits sensibles en justice ? En tout cas, au moment où les jeunes étudiants, accusés d’avoir bombardé de pierres le cortège du Président Macky Sall à l’Ucad, le jeune marabout Serigne Assane Mbacké, en détention depuis 166 jours pour ses aveux au lendemain de l’incendie des biens de Moustapha Cissé Lô, savourent leur libération, un autre acte de dégel va être posé : « le candidat du Parti démocratique sénégalais (Pds) à la prochaine élection présidentielle, Karim Wade, va quitter la Maison d’arrêt et de correction (Mac) de Rebeuss, dans les prochains jours ». Même s’il ne s’agit pas d’une libération qui lui permettra de rentrer chez lui, Karim Wade aura de meilleures conditions de détention, parce qu’il sera transféré, d’ici quelques jours, à la prison du Cap Manuel où les rigueurs carcéral sont beaucoup moins contraignantes. Wade-fils sera donc un voisin direct de l’ancien chef d’Etat du Tchad, Hussein Habré qui a été transféré au Cap Manuel au même titre que Thione Seck. Considérée comme la prison des Vip, le Cap Manuel a, également, reçu en séjour, le porte-parole du Pds, Me El Hadj Amadou Sall avant qu’il ne jouisse d’une liberté provisoire.

Des sources proches de la Présidence commencent à ébruiter une grosse information faisant état de « l’ouverture prochaine de négociations sérieuses et secrètes sur les dossiers importants et le dialogue politique. Les procédures judiciaires au plan national étant épuisées ». Vraie ou fausse ? Quoi qu’il en soit, les auteurs de cette manœuvre ajoutent « qu’il n’est pas question de laisser prospérer un deuxième protocole de Rebeuss ». C’est ce qui expliquerait le transfert du détenu le plus célèbre au Cap Manuel pour que « l’info soit verrouillé » ?, s'interroge le journal.

Il convient de rappeler que depuis quelques jours, le jeune wadiste, Mamadou Lamine Massaly a bénéficié d’un non lieu, Me El Hadj Amadou Sall d’une liberté provisoire, Serigne Assane Mbacké et les étudiants supposées appartenir au mouvement estudiantin du Pds et de Rewmi sont également sortis des liens de la détention. Auparavant, le lutteur proche du Pds, Bathie Seras et la « Karimiste » Aminata Nguirane, ont aussi, bénéficié d’une libération.






Hebergeur d'image