leral.net | S'informer en temps réel
Hebergeur d'image

Kébemer: Un Professeur d'université arrêté...pour avoir critiqué Macky Sall et traité les forces de l’ordre, de corrompus


Rédigé par leral.net le Lundi 14 Août 2017 à 12:31 | | 0 commentaire(s)|

Kébemer: Un Professeur d'université arrêté...pour avoir critiqué Macky Sall et traité les forces de l’ordre, de corrompus
L’économiste El Hadji Mounirou Ndiaye, enseignant-chercheur à l’université de Thiès a été arrêté jeudi dernier, par les éléments de la gendarmerie de Kébémer, puis placé en liberté provisoire, après son déferrement au parquet de Louga.

Il aurait critiqué le Président Macky Sall et proféré des «injures» à l’endroit des forces de l’ordre. Ce jour-là, raconte une source citée par le journal «L’Observateur», le Professeur Ndiaye a quitté Thiès pour Saint-Louis, où il devait animer une conférence.

En cours de route, précisément à la sortie de Thiès, il avait demandé au chauffeur de taxi de prendre trois (3) autres clients dont un gendarme qui serait en tenue civile. Au cours des discussions avec ses compagnons, il s’en est pris au Président Macky Sall et aux forces de l’ordre. « Je dois animer une conférence, mais les organisateurs ne m’ont payé que la somme de 50 000 FCfa. Ce pays ne marche, c’est à l’image du président de la République », lâche le Pr Ndiaye.

A hauteur de Tivaouane, un agent de la police en faction sur la route, a demandé au chauffeur de taxi de s’arrêter pour un contrôle de routine. L’universitaire s’est mis à déverser sa bile sur la police.

« Ces gens ne sont pas sérieux. Ils ne sont là que pour gérer leurs affaires. Ce sont des corrompus », a-t-il encore largué. Et, comme si cela ne suffisait pas, arrivé à Géoul, dès que les gendarmes ont fait un signe au chauffeur du taxi afin qu’il s’arrête, le Pr Ndiaye lui intime l’ordre de poursuivre.

«Il ne faut pas t’arrêter. En tout cas, moi quand je conduis mon véhicule, ils ne peuvent pas m’obliger à m’arrêter », glisse-t-il. Des mots de trop qui ont irrité le gendarme en civil, lequel est sorti du véhicule pour informer ses frères d’armes. C’est ainsi que ces derniers ont séance tenante, procédé à son arrestation.

Conduit à la Brigade de gendarmerie de Kébémer, le Pr Ndiaye aurait nié les faits avant de se confondre en excuses. Un système de défense qu’il a réitéré devant le Procureur, lequel a décidé de le placer en liberté provisoire.








Hebergeur d'image