leral.net | S'informer en temps réel

Kédougou : Les jeunesses féminines apéristes font dans le social

La coordination régionale de la convergence des jeunes makystes de Kédougou a organisé le samedi 11 juillet une conférence islamique suivie d’un « ndogou » au profit des démunis. La mosquée de Lawol Tamba a été le lieu de convergence des fidèles qui sont venus nombreux.


Rédigé par leral.net le Lundi 13 Juillet 2015 à 13:11 | | 1 commentaire(s)|

Sous le thème « rôle des femmes dans la religion », le conférencier El Hadji Oumar Minthé est largement revenu sur les préceptes qui sous- tendent l’islam. Pendant deux tours d’horloge, les fidèles ont suivi religieusement le conférencier qui a clairement expliqué les bienfaits du mariage pour la femme. « Une femme qui n’a pas de mari n’a aucune valeur dans la société africaine », prévient-il avant d’ajouter que « le mari fait office de bouclier pour la femme dans ce bas-monde et à l’au-delà ».
Dans ce monde où la recherche effrénée du gain facile obnubile nombre de personnes, « l’Homme doit vivre la mort avant que la mort ne vienne d’où le retour vers Dieu ». Désintéressé par des choses mondaines, l’imam Thierno Sidy Bâ prenant la parole dira que « la vie n’est rien même si elle mérite d’être vécue ». Négligeant leur vie de couple, certaines femmes sont obsédées par les choses matérielles. Le conférencier n’a pas manqué de fustiger les comportements adultérins de certaines personnes qui font des choses contraires aux préceptes de l’islam. Ce qui favorise parfois la propagation de certaines maladies sexuellement transmissibles (MST) et le VIH/SIDA. Il revient à la charge et alerte : « que nul ne s’y méprenne, le préservatif encourage l’adultère ».
Le soir les membres de la COJEM ont distribué des mets copieux aux fidèles musulmans pour le « ndogou » agrémenté de boissons, d’eau fraîche et de la sauce.
Jointe par téléphone Mme Awa Françoise Diallo, coordonnatrice régionale de la COJEM dira juste que « c’est pour répondre aux préceptes de l’islam que nous avons organisé ce ndogou et assister les personnes vulnérables qui ont parfois des problèmes pour la rupture du jeune ». « Nous comptons multiplier ce genre d’action dans la région pour accompagner la politique du président Macky Sall qui fait des couches sociales démunies sa priorité », a-t-elle précisé.

Kédougou : Les jeunesses féminines apéristes font dans le social






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image