Kémi Séba, Hissène Habré, Toumba Diakité, Cheikh Sidya Bayo : Pays de la Téranga, le Sénégal, une terre d'asile hostile


Rédigé par leral.net le Dimanche 10 Septembre 2017 à 13:35 | | 0 commentaire(s)|

D’année en année, de régime en régime, le Sénégal tend à perdre de plus en plus son hospitalité légendaire. Au pays de la Teranga, certains frères africains sont désormais déclarés persona non grata.
 
Qu’importe qu’ils soient activistes, politiciens en exil…, il y a des limites à ne pas franchir. Les autorités sénégalaises ont déjà fixé leurs règles. Au pays de la Teranga, tout le monde n’est pas le bienvenu, on doit se garder d’afficher certaines positions qui peuvent mettre en mal le Sénégal avec ses partenaires étrangers.
 

 Ici, à certains moments, on se doit de faire profil bas ou alors on dégage. Le rapatriement de Kemi Seba vers la France en est une parfaite illustration. Le Franco-Béninois, qui a brûlé un billet de banque en public, a été rapatrié en France parce que, selon le gouvernement sénégalais, il constitue une « menace grave pour l’ordre public » à Dakar.
 
 Alors que ce dernier avait été jugé et acquitté par le tribunal. Cette expulsion est considérée par beaucoup de gens comme une honte pour le Sénégal. L’ancien ministre sénégalais des Affaires étrangère, Cheikh Tidiane Gadio, s’est montré plus qu'indigné après le rapatriement de Kemi Seba.
 
 « Expulser un activiste africain (qui ne se définit pas comme un ‘’Franco-béninois ‘’ mais comme un Africain tout court) après qu’il a manifesté à sa manière son opposition à la perpétuation du Franc CFA, ne peut que prêter à interprétation et ternir durablement l’image de notre pays », a-t-il déclaré.


 
 « Des Africains ont expulsé un Africain. Cette décision fait du Sénégal la risée de tous les pays africains», déplore le rappeur Thiat, membre du mouvement Y’en a marre. Avant Kémi Séba, d’autres comme Aboubacar ''Toumba'' Diakité, Cheikh Sidya Bayo, Hissein Habré, Makaila Ngébla et Kukoy Samba Sanya ont eu à être  victimes des décisions plus que contestées de l’Etat du Sénégal. Pour des raisons géopolitiques ou sécuritaires, le Sénégal affiche clairement qu’il ne compte aucunement froisser et se mettre à dos ses voisins ou partenaires à cause d’une tierce personne.
 
Source Kritikhebdo










Hebergeur d'image