leral.net | S'informer en temps réel

Khalifa Sall-Ousmane Tanor Dieng : La guerre totale

Rien ne va plus entre Ousmane Tanor Dieng et Khalifa Sall. Selon le quotidien EnQuête, leurs relations sont à tel point exécrables que le maire de Dakar a déclaré, lors d’une rencontre du bureau politique, qu’il a fini de reprendre sa liberté sur la question de l’Acte 3 de la décentralisation. Une déclaration qui a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. « J’ai repris ma liberté », a confié Khalifa Sall à ses camarades, selon plusieurs sources concordantes.


Rédigé par leral.net le Lundi 10 Février 2014 à 10:43 | | 5 commentaire(s)|

Khalifa Sall-Ousmane Tanor Dieng : La guerre totale
Le maire socialiste de Dakar, installé sous la bannière Benno Siggil Senegaal (BBS), reproche à certains cercles de sa formation politique de « ne pas instaurer un dialogue de fond sur le texte » et d’accepter, de ce fait, de faire le jeu de l’Alliance pour la République (Apr). Pour lui, le fait qu’aucune démarche consensuelle n’ait été mise en œuvre, le mode qu’il juge non démocratique des futurs délégués de ville, la non-prise en compte de la problématique de la gestion de la terre, l’occultation des problèmes de fiscalité que cela implique, participent à invalider les réformes de l’Acte 3 de la décentralisation. Ces différentes mises en garde contre la direction de son parti ont trouvé l'oreille d’un sourd. Khalifa Sall, qui a aussi briefé ses proches sur le fait qu’il est même préparé à quitter la Mairie de Dakar depuis le jour où il a été installé, a réellement déterré la hache de guerre.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image