leral.net | S'informer en temps réel

Khalifa Sall et Aïssata Tall Sall contre Tanor : Divergences officielles

Le Parti socialiste joue son avenir. Les querelles internes qui ont rythmé le Comité central mercredi ne sont que le reflet des sentiments profonds de lutte fratricide pour la succession de Tanor.


Rédigé par leral.net le Vendredi 16 Mai 2014 à 19:48 | | 1 commentaire(s)|

Khalifa Sall et Aïssata Tall Sall contre Tanor : Divergences officielles
«Ce sont des responsables qui ont mis à jour leurs divergences d’opinons», a dit Youssou Mbow hier sur Rfm. Il y a quelques mois, le maire de Dakar avait publiquement indiqué que la position du parti sur l’Acte 3 de la décentralisation ne l’engage pas. Alors que Tanor et Cie votent la réforme proposée par Macky Sall. L’on a beau mettre du vernis sur les questions, maquiller les réponses, mais la vérité est que les velléités de contestations pré et post-congrès sont là.

Il n’y a pas encore de répondants officiels à l’appel à candidatures ouvert, mais les «officieux» se signalent. Si Aïssata Tall Sall tient à un report, en lançant l’alerte le week-end dernier, c’est qu’il y a sans doute une ambition encore étouffée. Invitée de Sud Fm dimanche dernier, l’avocate a soulevé une Objection sur «l’opportunité de tenir un congrès en pleine campagne électorale». S’il est vrai que le hasard n’existe pas en politique, le porte-parole du Ps partagerait alors son point de vue avec l’autre ténor du parti, Khalifa Sall, un élément central, absent du Comité central pour on ne sait quelle raison.

Des proches de Tanor confient qu’il n’y a pas à épiloguer sur cette absence du maire de Dakar qui, disent-ils, «se trouve encore aux Îles Sey­chelles». Il n’empêche que le calendrier des renouvellements des instances était déjà connu et l’importance du Comité central justifierait difficilement un tel ratage de sa part. Mais dans tous les cas, il reste à savoir si Khalifa Sall cautionne la déclaration de son poulain Youssou Mbow. Il dit : «Il y a quelque part quelque chose que l’on cache.»

Que cacherait Tanor ? Youssou Mbow pense-t-il exactement ce qu’il prête aux autres ? «J’ai même entendu certains dire que Tanor veut tenir le congrès dans la précipitation, à la veille des Locales, pour mettre une épée de Damoclès sur la tête de Khalifa Sall comme quoi : ‘’Tu soutiens ma candidature à la tête du parti et je te soutiens pour la mairie de Dakar’’». De l’interrogation, le jeune Socialiste passe à l’allusion : «Tout le monde sait ce qui a poussé Djibo Kâ et Moustapha Niasse à sortir du Ps.» Le Pro­gressiste et le Rénovateur avaient tous quitté le parti après le fameux «Congrès sans débat», qui avait porté Ous­mane Tanor Dieng à la tête du Ps. Qui avait aussi petit à petit dégarni un parti au pouvoir jusqu’à la veille de la Présidentielle de 2000.

Le Quotidien






Hebergeur d'image