leral.net | S'informer en temps réel

Khalifa Sall sort du bois avec le premier Conseil National d'And Dollel Khalifa


Rédigé par leral.net le Samedi 24 Septembre 2016 à 14:51 | | 2 commentaire(s)|

Khalifa Sall sort du bois avec le premier Conseil National d'And Dollel Khalifa

 
Khalifa Sall se serait-il enfin clairement décidé à afficher ses ambitions politiques vers la magistrature suprême? En tout cas, après avoir caché son jeu ou du moins, après avoir longtemps avancé à pas feutrés, le maire de Dakar et secrétaire national à la vie politique du Parti socialiste, candidat virtuel à la succession de Macky Sall, a convoqué aujourd’hui, ce samedi matin 23 septembre, le 1er Conseil  national de son  mouvement politique And  Dollel  Khalifa avec près de 500 délégués attendus à Dakar. A  quelques encablures des Législatives de 2017 et dans la perspective de la présidentielle de 2019, Khalifa Sall semble en vérité vouloir sortir du bois pour  ancrer ses réelles visées dans le landerneau politique, au nez et à la barbe du Ps.
 
Le premier Conseil national du mouvement And Dollel Khalifa prévu à Dakar aujourd’hui, samedi 24 septembre prochain, est certainement parti pour marquer une nouvelle posture du maire de Dakar Khalifa Sall. Pour cause, les souteneurs de l’édile de la capitale et secrétaire national à la vie politique du Parti socialiste, à qui certains prêtent des ambitions présidentielles, organisent ce jour, dans le cadre du déroulement de leurs activités, une manifestation nationale, avec la présence effective de leur mentor Khalifa Ababacar Sall, selon d’un communiqué parvenu à la rédaction de Sud Quotidien.
 
La note informe également que la rencontre va enregistrer la présence de quelque 500 délégués issus des 45 départements du pays. Ce qui retient cependant l’attention de plus d’un, c’est en fait la présence du maire de Dakar, Khalifa Sall, à cette manifestation de ses souteneurs. Un fait inédit, quand on se rappelle des propos tenus, le 30 juillet 2015, par le Secrétaire national à la vie du Parti socialiste (Ps), qui n’a pas manqué de désavouer ces derniers. Khalifa Sall avait tenu à lever les équivoques sur les accusations portées contre lui, selon lesquelles il entretient et finance les mouvements de soutien qui s’agitent pour son compte. Il avait d’ailleurs fustigé certains de leurs agissements. 
 
Qu’est ce qui a entre-temps changé ? Khalifa Sall sortirait-il enfin du bois ? Est-il finalement décidé à suivre les conseils de ses camarades maires du Ps, en l’occurrence Bamba Fall, maire de Médina, Aïssata Tall Sall de Podor, ou encore Barthélémy Dias de Mermoz Sacré Cœur ? Tout semble militer pour cette dernière thèse. En effet, lors du meeting de «remobilisation» de la Coordination Ps de la Médina, le 30 juillet passé, ces derniers lui avaient fait pas mal d’appels du pied, pour le pousser à déclarer sa candidature à la prochaine présidentielle. En vain. L’édile de la capitale avait indiqué qu’il était mieux d’y aller avec l’ensemble du Ps. Toutefois, il n’avait pas manqué de faire comprendre que le Ps ne va pas se ranger derrière un quelconque parti. Mieux, il avait soutenu que «cette bataille, engagée par ces jeunes et nous, on y croit et on va y aller jusqu’au bout»
 
Etait-ce un premier signal à l’endroit des tenants du pouvoir, ou tout simplement, en direction des responsables de son parti ? En tout état de cause, l’élection des membres du Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct), semble le rebiffer. Le maire de Dakar qui est parti à la quête des 3 sièges disponibles pour le département de Dakar, sous la bannière de la coalition And Taxawu Dakar, en est sorti victorieux. Cela, devant une forte coalition présidentielle, Bennoo Bokk Yaakaar, prête à tout pour arracher la majorité des élus de la capitale sénégalaise entre ses mains. Revigoré ainsi par ses 3 victoires contre les tenants du pouvoir, notamment en 2009 contre le régime de Wade, en 2014 puis en 2016 contre l’actuel régime, Khalifa Sall sort de plus en plus de sa réserve pour afficher ses ambitions. De plus, il n’a ni confirmé ni infirmé les propos tenus par le maire de Mermoz Sacré Cœur, indiquant que Taxawu Dakar ira à l’assaut de l’Assemblée nationale sans la coalition présidentielle.
 
Mieux, il a été désigné «prochain chef de l’Etat», avec Aïssata Tall Sall comme «présidente de l’Assemblée nationale» sans pour autant rechigner.  Le premier Conseil national du mouvement And Dollel Khalifa est certainement parti pour éclaircir certaines zones d’ombre dans la posture du maire de Dakar. A moins qu’il ne choisisse encore de se calfeutrer derrière son éternel attentisme !  
 
Jean Michel DIATTA 






Hebergeur d'image